RSS

RSS



 

 

 Hey, What's going on ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

avatar




Posté le Mar 12 Nov - 19:33

What's going on ?

feat. keekette la belette
Yah ! C'était quoi leurs problèmes à ceux-là, me dévisager comme si j'étais sortie des bas-fonds, me prendre de haut alors que, très honnêtement, ce serait plutôt à moi de le faire si on omettait deux trois détails ?! N'avaient-ils jamais vu une femme se promener et s'extasier devant trois fois rien ? Ou bien ma beauté les laissaient-ils juste béat ? La mine boudeuse, les lèvres pincées, je me contentai de les regarder passer au lieu de crier : je ne me sentais pas vraiment de faire des embrouilles alors que je venais enfin de trouver du temps pour moi. Pour une fois que je n'avais pas le bar à tenir, la clientèle à accueillir, ou bien mon fils à m'occuper, je ne comptais pas ternir ma bonne humeur en dispute insensée. Oh j'avais bien le ménage à faire, ménage que j'étais censée faire par ailleurs, mais je n'avais tellement pas l'envie. Trop de flemme en ma personne. Et puis la très agréable -ironie- personne avec qui je partageais ma chambre n'avait en aucun cas intérêt à hausser la voix pour me le reprocher puisque je me ferais un plaisir de lui parler de tout ce que j'ai retrouvé sous son lit la dernière fois et qui le met dans l'embarras. Je suis sa Noona bon sang, un Dongsaeng peut-il sérieusement espérer parler ainsi à celle à qui il doit le respect ?! On me doit le respect, c'est ainsi, c'est comme ça, point à la ligne, fin de l'histoire, je ne discute pas là dessus.  M'enfin bon, qu'importe. En un geste d'une grâce qui m'est propre, je rejetai mes cheveux derrière mon épaule avant de reprendre ma marche, plus rapidement. La main traînante sur le mur à la peinture écaillée par endroit, je ne cherchais même pas à retenir mes exclamations et grimaces de dégoût face au manque de goût, ou bien mes sourires lorsque quelque chose me plaisais. J'étais ainsi, je montrais tout. Pensant avoir fait le tour du bateau et jugeant avoir repéré les lieux une bonne fois pour toute, je poussai un long soupire d'abandon en remarquant qu'il restait une aile que je n'avais explorée, qui de plus avait l'air de taille conséquente. Je m'y engageai d'un pas traînant cette fois, lançant de longs regards circulaires à mon entourage meublé, avant d'entrer dans quelque chose que je jugeais comme secteur différent puisque la décoration et l'atmosphère s'étaient à la fois faites plus sobres et plus lourdes, paradoxe. Allez savoir par quelle envie, quel besoin, je me sentis dans l'obligation de frapper contre une des lourdes portes de bois. Le genre de chose que l'on fait sans réfléchir, et dont le simple fait de l'avoir fait vous laisse sur le cul, tandis que vous réaliser. Pourquoi l'avoir fait, simplement ? Pour.. hm.. Visiter, voilà, sans doute. Il y a une raison à tout, non ?


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 721
Age : 24
Sur le bateau je squatte : Sun Desk baby


Posté le Ven 15 Nov - 0:04


Ah, pause. J'étais sortis sur le dernier pont pour pouvoir respirer. Non pas prendre l'air, enfin si aussi. Mais pas que.. Respirer en langage fumeur ça veut bien dire fumer une clope. C'est l'excuse que j'ai toujours donné à Khloé pour sortir fumer. Même si elle savait très bien ce que ça voulait dire. J'ai gardé l'expression depuis. Je suis donc là à fumer une cigarette et à profiter de ma pause de dix minutes tout au plus. J'observe le paysage devant nous. Nous n'avons pas encore levé l'ancre, ce paysage je le connais. Seattle quoi. Cette ville où je suis né, ou j'ai grandit, où j'ai été SDF. Enfin bref, cette ville que je ne veux plus voir avant un moment. Je me redresse de la rambarde ou j'étais appuyé et jette mon mégot dans la poubelle la plus proche. Un soupire s'échappe de mes lèvres et je me tourne pour commencer à marcher en direction de l'ascenseur. Il faut que je redescende au club, je marche lentement. Les mains dans les poches, j'espère qu'il n'y aura personne, trop la flemme aujourd'hui. J'attends l'ascenseur deux minutes et fini par entrer et j'appuie sur le numéro de l'étage ou se trouve le club. Puis j'arrive une minutes plus tard, entrant dans le club en poussant la porte d'une main. Je crois alors un collègue qui m'annonce que la journée est terminée pour aujourd'hui. Sérieux ? Cool. Enfin, peut être qu'on travaille ce soir, ouais, sûrement d'ailleurs. Enfin je me prépare à faire demie tour pour sortir mais voilà qu'une jeune femme entre dans le club. JE fais une grimace et le regarde, ok elle a pas capté que c'était vide là tout de suite. Je me rapproche donc d'elle. « Euhm.. Excuses moi mais tu vas devoir partir.. ça va fermer là.. » Oui, je la tutoies, je tutoies tout le monde et j'en ai rien à faire. Enfin, non je ne tutoierais pas mon chef ou bien une vieille dame mais là elle a pas l'air beaucoup plus vieille que moi, et c'est pas mon chef alors.. phoque. Voilà ce que j'en dis. Je la regarde alors et attends qu'elle fasse demie tour, pour sortir. Je vais pas la laisser là, et puis quoi ? Si c'est fermé, c'est fermé.

_________________
《 ғorever ѕтαrтѕ тoɴιɢнт 》
Coz in this heart you're number 1. And no matter where we go, no matter where we run, just stay next to me coz you're all I need.


Invité

avatar




Posté le Lun 18 Nov - 18:01

What's going on ?

feat. keekette la belette
La curiosité surplantant la raison, je ne tins aucunement cure des phrases raisonnables dictées par mon subconscient : celles du style « S'il n'y a personne, c'est qu'il y a bien une raison », ou encore « Tu ne devrais pas être là. ». Nous étions sur un bateau, et dans un lieu ouvert au public si je puis dire, il n'y avait donc aucune raison que je ne sois pas là ! De nouveau bruits de pas ne me sortirent pas de mon observation minutieuse : tant de gens passaient et traversaient peu loin de ce petit corridor que je ne m'en alertai pas. Néanmoins une voix manqua de me déclencher crise cardiaque, et après avoir poussé un cris à fendre l'âme, il me fallut près d'une minute entière pour calmer les pulsations de mon cœur et retrouver un rythme respiratoire décent.

« Euhm.. Excuses moi mais tu vas devoir partir.. ça va fermer là.. » J'esquissais un doux sourire compatissant. Evidemment, j'allais laisser cet inconnu reprendre son chemin, m'en aller comme il me le demandait sans me poser de questions, disparaître de sa vue après m'être tirée de mon activité que représentait la visite. Assurément. Je m'inclinais donc en signe d'acceptation et reculai d'un pas. Avant de lever le bras pour abattre la paume de ma main sur l'arrière de son crâne, perchée sur mes hauts talons tressés, dans le but de lui remettre les idées en place. « YAH ! D'où tu tutoies une jeune femme que tu ne connais pas ? Tu sembles bien impoli pour ton âge. » Je parlais parfois comme une ajumma, mais c'était l'habitude d'un dialecte supérieur. Puis je m'immobilisai, et me frottais la tête en arborant un grand sourire désolé : j'avais oublié un détail. « Excusez-moi Mr.l'Impoli suprême, qu'est-ce qui est fermé ? »


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 721
Age : 24
Sur le bateau je squatte : Sun Desk baby


Posté le Jeu 21 Nov - 8:19


Je viens de revenir de ma pause lorsqu'une jeune femme entre dans le club. Je la regarde un moment avant de me rapprocher pour l'informer que le club est fermer, là tout de suite. D'abord elle fait un bon de trois mètres, en exagérant un peu et j'arque simplement un sourcil en la voyant faire. Ouais.. ok. Elle s'incline et fait mine de partir, ouf au moins j'aurai pas eut à parler pendant trois heures sur le pourquoi du comment. Mais alors que je m'apprête à partir les mains dans les poches une main vient claquer sur l'arrière de ma tête, me forçant à faire un mouvement en avant. Yah ! Elle se prend pour qui celle la ? Je tique, formant une grimace avec mes lèvres avant de me redresser pour la regarder. Elle est vraiment entrain de me faire la morale là ? Ok, ne nouvelle petite bourgeoise que j'ai toucher par mon « impolitesse ». Les femmes sont incompréhensibles, quand on les vouvoies elles n'aiment pas, ça les vieillit, et quand on les tutoie, elle n'aiment pas non plus. La prochaine fois je lui adresserais pas la parole ça sera vite réglé. Elle se fera remballer par quelqu'un d'autre. Je la fixe alors qu'elle me donne un surnom qui ne me plaît pas. Qui est elle pour me juger impoli ? Qui est elle insinuer que je ne suis pas bien éduqué. Ouais, quand on vit dans la rue on s'éduque pas comme une petite demoiselle qui se nourrit avec une cuillère en or. Je la fixe un instant avant de répondre sèchement. « Le club d'hôte. Mais fais donc, je laisserais quelqu'un d'autre te virer. » Si je suis vexé ? Ouais. Elle me juge sans même connaître ni mon passé, ni ce que je suis. Est ce que je la juge du fait qu'elle se comporte comme une bourgeoise coréenne ? Non. Et moi j'ai été élevé aux états unis madame. Alors le fait que j'ai les yeux bridés ne fait pas que j'ai la même éducation que toi. Je la regarde « Et la prochaine fois évites de frapper et juger quelqu'un dont tu ne connais rien. Mais sache que j'ai été élevé à Seattle et pas à Séoul » J'vais pas non plus lui raconter ma vie, ça va ou quoi, mais qu'elle fasse la différence entre États Unis et Corée du Sud. Je soupire et commence à m'éloigner, c'est bien, elle m'a gavé. Qu'elle essaie même pas de me rabaisser encore.


Invité

avatar




Posté le Ven 6 Déc - 20:51

What's going on ?

feat. keekette la belette
J'aurais peut-être du faire les choses dans l'ordre mais qu'importe, A + B ou B + A, le résultat était le même, non ? Visiblement ma remarque ne plu pas. Etait-ce ma faute, peut-être, si cet idiot manquait cruellement de discernement et faisait preuve d'une impolitesse incroyable, non seulement en recalant crûment une potentielle cliente, mais en plus avec une telle indélicatesse verbale ? J'pense pas. Fallait en subir les conséquences, et si l'exaspération de ma divine personne était inoffensive et indolore, elle n'en restait pas moins désagréable et usante. J'étais prête à suivre un inconnu jusqu'au bout du monde pour lui rappeler les bonnes manières. Les autres appellent ça de l'idiotie ou de l’imbécillité à l'état pur, parfois de la folie. Moi j'appelle ça du courage et de la persévérance. N'est-ce pas de suite mieux comme consonance ? M'sieur plisse le nez et fronce les sourcils, bride ses yeux bridés -ahah trop d'humour ! ... hm.- Étrangement en quelques secondes il m'avait tué ma curiosité, si bien que je me moquais autant que mon premier string de l'endroit où j'étais. De son comportement, beaucoup moins. « Ooooh.. je vois. » Je fis mine de m'intéresser à ses paroles en hochant la tête. Nan.. il allait quand même pas me raconter sa vie là ? Je soupirai de soulagement en le regardant s'éloigner, mais, n'ayant rien à faire de ces quelques heures suivantes, il me fallait une activité. Et allez savoir pourquoi, ce jeune homme avait le parfait profil de la tête de turc, version Eunnie. Je fis donc claquer mes talons une nouvelle fois pour le rejoindre, et saisis son bras, une moue affligée au visage. La comédie était un de mes dons naturels. Je pris un air profondément peiné : « Yah.. Tu veux m'en parler ? » Il avait dit ça d'une telle façon qu'on aurait dit un petit caliméro, et après ma réplique je ne pus m'empêcher de pouffer bêtement. Sa vie, je m'en tamponnais le coccyx dans les cocotiers. « C'est quoi, un club d'hôte ? » Je savais bien sûr, mais je voulais m'occuper. Par conséquent, le noyer de question jusqu'à faire naître l'envie en lui de passer par dessus bord volontairement. Et pour ça, j'étais douée.



Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 721
Age : 24
Sur le bateau je squatte : Sun Desk baby


Posté le Ven 20 Déc - 2:24


Sérieusement. Il fallait que je tombe sur une bourgeoise chiante pour terminer ma journée. J'ai juste envie de sortir là. Qu'on me foute la paix. Je suis plus en service alors qu'elle sorte c'est tout ce que je lui demande après tout non ? Ok je lui ai pas demandé dans la politesse et la forme la plus convenable qui soit selon elle. Excuse moi de ne pas être de la même éducation que toi. Tsh. Bitch please. J'lui fais remarquer avant de m'éloigner. Que ça ait pu la vexer, j'en rien à foutre. Les mains dans les poches je m'arrêtes quand elle me rattrape par le bras. Seirously là ? Je retiens un soupire et après lever les yeux au ciel ne pose le regard sur elle. Lui en parler, à elle ? Bien sûr, c'est comme raconter ma vie à un magasine people. Un rire soufflé s'échappe de mes lèvres et je me recule pour qu'elle me lâche. « Non merci ça va, j'ai pas besoin d'une psychologue. » ça va j'ai été assez poli là ? J'ai encore le droit de pas vouloir lui raconter ma vie quoi. Elle a plutôt pas intérêt à insister. Elle a réussit à me mettre de mauvaise humeur alors qu'elle essaie pas de se racheter. Sa question me sidère. Elle me prend pour un con ou comment ça se passe. C'est quoi son problème à elle là ? Puis pourquoi moi merde. Parce que j'suis nouveau ça intrigue ou quoi ? Elle compte vraiment me faire croire qu'elle sait pas ce qu'est un club d'hôte. Ok, elle veut jouer au plus con ? Pas de problème. Moi aussi je sais prendre les gens pour des imbéciles. Je lui sourit faussement et lui répond doucement « Un club d'hôte est un endroit où viennent les femmes, jeunes ou âgées, pour passer une ou deux heures avec un homme qui est payé pour l'écouter raconter sa vie, lui servir à boire, la faire oublier un peu la dure vie qu'elle peut mener.. en générale elles sont célibataire ou femme au foyer, malheureuse dans leur mariage et cherchent du réconfort. » Je peux pas plus détailler la chose hein ? Au pire, elle sait déjà ce que c'est alors qu'elle me fasse pas chier. Je soupire et la fixe. « Maintenant qu'on sait tous les deux que tu me prends pour un con tu peux avoir l'amabilité de me laisser tranquille ? » Elle voulait de la politesse non. Bah voilà. Je vais encore me faire clacher, elle a l'air de vouloir de m'emmerder.

_________________
《 ғorever ѕтαrтѕ тoɴιɢнт 》
Coz in this heart you're number 1. And no matter where we go, no matter where we run, just stay next to me coz you're all I need.



 

Hey, What's going on ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1