RSS

RSS



 

 

 Autour d'un verre [Il Kwon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

avatar




Posté le Lun 11 Nov - 19:28

Ca faisait quelques jours que j'étais à bord du Paradise Place. C'était plutôt sympa comme endroit bien que je n'étais pas forcément très à l'aise sur l'eau. Actuellement j'étais dans ma cabine à profiter d'une bonne connexion internet pour aller faire le tour de mes mails. Je ne l'avais pas fait plus tôt dans la journée parce que...j'avais préféré me prélasser sur le rebord de la piscine. Ouai ouai, j'assumais parfaitement mon côté feignasse. En même temps, c'était mon agent qui avait insisté pour que je prenne des vacances! J'allais donc en profiter au max.

Tiens en parlant du loup...mon agent m'avait envoyé un mail pour savoir si j'allais bien. Je soupirai un peu, pire qu'une mère ce gars là! Je comprenais néanmoins qu'il s'inquiète vue la merde que je foutais depuis quelques mois.

Mail a écrit:
"Salut Min Hwan! J'espère que tout vas bien pour toi et que tu profites bien du super cadeau que je t'ai fais (grâce à mes précieux deniers). Concernant les enregistrements, tout va bien, le mixage des chansons avance bien. Ah! Au fait! Je suis allez à New York pour voir une exposition sur le naufrage du Titanic! C'était très instructif! T'en fais pas, y'a pas d'icebergs sur votre itinéraire! Enfin c'est pas vraiment la saison!

Bon sur ce, tchao!"
Mais...putain de connard de salaud! J'étais un peu décomposé devant mon écran. Cet enfoiré savait que j'étais pas vraiment rassuré en bateau et lui il me parle du naufrage du Titanic et des glaçons flottant géants! J'vais le tuer...j'vais le tuer...j'vais le tuer...maintenant...non en rentrant plutôt! Les menaces par téléphone ne lui faisaient jamais rien. Quel diable! Il l'avait fait exprès en plus j'suis sûr! D'un geste rageur je fermais mon ordinateur et bondissait au pied de mon lit. Je soupirais alors et regardait par mon grand hublot. Rien à perte de vue. La nuit était tombée et du coup, il n'y avait qu'une étendue d'eau noir d'encre à perte de vue. Flippant...carrément flippant même.

Du coup, je commençais à faire mon paranoïaque et m'alluma une cigarette pour essayer de calmer mon cerveau en ébullition. Non, en fait, ce voyage serait tout sauf reposant. Pour plusieurs raison...d'une j'avais la trouille et de deux, il y avait mon ex sur ce cercueil flottant. J'avais énormément souffert de notre rupture même si j'avais été responsable. Eh merde...chienne de vie! Qu'est-ce que j'avais fais dans une autre vie pour qu'on me foute à l'amande comme ça! C'est parce que j'suis homo? Ou bien parce que j'ai été un assassin de vieilles dames dans un monde parallèle? Je soupirais lentement et écrasa ma clope avant d'aller chercher mon inhalateur. J'étais en train de me fabriquer une crise d'asthme tout seul.

Après avoir respiré une bouffée, je décidais de sortir de ma cabine. Il me fallait de l'air, de l'espace. Un verre -ou plusieurs- me ferait le plus grand bien. Sans attendre je m'engageais dans les dédales de couloirs, suivant les panneaux qui allaient me guider jusqu'au pont supérieur. En chemin, je laissais trainer mon regard un peu partout. Je...regardais s'Il n'était pas là. Pas mon ex non, mais ce jeune homme que j'avais remarqué il y a quelques jours. Je ne connaissais pas son nom ni même son prénom...en revanche son visage lui, je le connaissais. On s'était dévisagé plusieurs fois alors que nos chemins s'étaient croisés.

C'était dingue, ça faisait longtemps qu'on ne m'avait pas regardé de la sorte. J'avais senti un long frisson parcourir mon dos. Ce jeu de regards suggestifs m'avait hum...émoustillé! Qui sait, peut-être que je pourrai passer un peu de bon temps avec lui? Malheureusement, ce charmant inconnu ne trainait pas visiblement pas dans les couloirs...dommage. Et puis j'arrivais au bout d'un moment au Last Desk, sur la terrasse. Il y avait un bar a cet endroit. Je pris place et me commanda un verre de whisky avec deux glaçons.

C'était vachement triste de boire seul hein? Mais qu'importe, j'm'en foutais, j'étais bien tout seul avec mes pensées! Mes pensées et ce visage inconnue qui ne me quittait pas. Rahhhh aller, j'avalais une première gorgée histoire de chasser tout ce bordel cérébrale. Reposant mon verre, je fouillais alors dans mes poches pour chercher mon paquet de clope. Devant...derrière...merde j'avais oublié mon paquet dans ma chambre!

"Merde...j'ai oublié mon paquet dans ma cabine..."


C'était chiant...j'devenais grognons quand j'avais pas ma dose de nicotine!


Invité

avatar




Posté le Lun 11 Nov - 22:53

La nuit était tombée petit à petit, donnant une teinte sombre, presque noir à la mer. Enveloppé par un épais peignoir, debout devant la baie vitré, Il Kwon avait observé le coucher du soleil, silencieusement. Seul le froissement du tissu lorsqu’il avait passé sa main dans ses cheveux encore humide avait troublé le calme qui régnait dans sa cabine. Mais, ce n’était pas le paysage qui s’offrait à lui qui le rendait ainsi silencieux…Non, ses pensées étaient ailleurs. Il repensait à une personne qu’il avait croisée plusieurs fois sur le bateau. A chaque qu’il voyait le jeune homme, il avait comme un besoin urgent d’aller lui parler. Il le désirait plus que quiconque, plus qu’il n’avait jamais désiré personne. Le mannequin se sentait irrésistiblement attiré par cet inconnu. De nombreux regards avaient été échangés, ce qui lui avait permis de s’assurer qu’ils ressentaient la même chose, à moins que son esprit de lui joue des tours. Quand il se retrouvait seul dans son lit, les paupières closent, ce qu’il voyait c’était son visage, son corps, la façon dont ses muscles se contractait quand il bougeait…Oui, Il kwon l’avait bien observé, il l’avait reluqué et pouvait le dire sans rougir, il le voulait.

Un long soupir passa la barrière de ses lèvres, il se mouvait enfin, se déplaçant lentement jusqu’à son armoire pour en sortir quelques habits. Ce soir, le jeune homme n’était pas d’humeur à rester enfermer dans sa cabine, il risquait de se morfondre et ce n’était pas bon. Et, au fond de lui, il savait que la raison qui le poussait à sortir était la possibilité de croiser son inconnu. C’était étrange d’être ainsi obsédé par une personne qu’il ne connaissait même pas. Après de longues minutes d’hésitation devant sa garde-robe plus que remplis, Il Kwon opta finalement pour une tenue décontracté. Il sortit un T-shirt à manche longue blanc avec des rayures noires, un pantalon beige et attrapa une paire de tennis blanche. Précipitamment, il enfila ses habits puis passa à la salle de bain. D’un geste de la main, il dompta ses cheveux, qui avaient un peu ondulé. Après une dernière vérification dans le miroir, il sorti enfin de sa cabine et ferma sa porte. Sa clé rejoignit son paquet de cigarette dans sa poche droite.

D’un pas décidé, il se dirigea sur le pont supérieur, pour rejoindre le bar qui s’y trouvait. Quand il arriva enfin à destination, il eut un léger mouvement de recul en voyant qui était accoudé au bar. Déglutissant avec difficulté, il expiration profondément et avança pour prendre le siège à côté du jeune homme qu’il convoitait. En s’asseyant, il l’entendit rouspéter en déclarant qu’il avait oublié son paquet dans sa chambre. Pour l’avoir bien observer, Il Kwon savait qu’il parlait de cigarette, il l’avait vu de nombreuse fois, une cigarette à la main. Il attrapa son paquet dans son poche, manquant de faire tomber sa clé au passage, puis le tendit à son voisin. « Tu en veux une ? ». Tout en posant le paquet sur le comptoir, il fit signe au barman de venir pour qu’il commande. « Un cognac ! ». Pendant une minute, il regardait droit devant lui, le regard dans le vague. Il avait l’habitude de séduire et était doué lorsqu’il s’agissait de dragué, alors pourquoi, là, en sa présence, il ne savait pas comment faire. Le barman posa son verre devant lui au moment où il émit un soupir. Que devait-il lui dire ? Il attrapa son verre et bu une gorgée du liquide ambré. Le liquide laissa une agréable sensation de chaleur, ce qui le fit pousser un petit bruit de contentement. « Ah, rien de tel qu’un bon verre de cognac pour se détendre. ». Un sourire étira ses lèvres quand il tourna la tête vers son voisin. Comme à son habitude, son regard était plus que suggestif, dans ses pupilles, on pouvait voir danser une petite flamme de désir. « Mais bon, ce n’est pas très amusant de boire seul… ». C’était une invitation sous-entendu pour le jeune homme, il espérait qu’il allait la saisir.


Invité

avatar




Posté le Mar 12 Nov - 10:56

J'avais oublier mes précieuses cigarettes dans ma cabine. Et l'idée de devoir me lever pour aller les récupérer me gonflait assez. J'étais à deux doigts d'aller demander au barman ou à un passant s'il n'avait pas de quoi me dépanner. C'est alors que j'entendis une voix inconnue me proposer une cigarette. Oh joie! C'était vraiment pas de refus! Je relevais alors la tête pour voir qui était ce "sauveur". Quelle ne fut pas ma surprise quand mes yeux reconnurent ce visage si familier depuis quelques temps.

Mes lèvres se arquèrent en un sourire tandis que j'essayais de garder mon calme. C'était Lui! Le type avec qui j'avais engagé un jeu de regards depuis quelques jours. Enfin...ce n'était pas vraiment moi qui avait engagé ce jeu mais je l'avais suivit tout de même. Regardant son paquet, je le pris pour tirer un long cône de tabac et sortie mon zippo, avant de porter la cigarette à mes lèvres et l'allumer. Et merde...ça faisait vraiment du bien de sentir l'effet de la nicotine et de tous les autres additif parcourir mes capillaires sanguins pour atteindre mon cerveau.

"Merci, j't'en dois une."

Et puis je restais là, durant quelques secondes, comme un con en fait. Parce que je ne savais pas vraiment quoi dire. Je me moquais intérieurement de moi-même parce que...tant qu'il était loin de moi et qu'on continuait notre p'tit jeu bin j'avais l'impression de contrôler la situation. Mais maintenant, c'était tout autre. J'avais l'impression d'être un collégien là! Pourtant j'en avais eut des conquêtes! Je venais, je leur parlais et puis on repartait bras dessus bras dessous pour des nuits de folies. Je comprenais pas trop pourquoi est-ce que ça bloquait avec lui. Est-ce que j'étais bon à jeter à la casse?

Pour occuper mes mains, je saisis la cigarette entre mes doigts tout en aspirant une longue bouffée. Allez...encore une dose supplémentaire de poison pour mes poumons déjà abimés par l'asthme. J'entendis alors mon séduisant voisin de chaise dire que rien ne valait un bon cognac. Hum sûrement, mais moi je préférais de sky...le cognac avait un goût que j'avais du mal à apprécier. Sans doute parce que je n'étais pas quelqu'un de raffiné? En parlant de raffinement...je regardais un peu plus mon voisin tandis qu'il me parlait.

Le voir d'aussi prêt me sciait les pattes. Il était vraiment très beau. Les traits de son visage étaient fins, harmonieux...une véritable sculpture taillée par une main de maître. Ses yeux noirs contrastaient avec son teint blanc et laiteux. Le rendant plus intense. J'étais impressionné par ses prunelles dans lesquelles dansait cette lueur si...particulière. Me chauffe pas comme ça mec...parce que je risque de pas pouvoir me contrôler. Mais je restais sage et me contentait de sourire également tout en le regardant de la même manière.

"J'suis bien d'accord...un bon verre sous couvert de la lune et des étoiles. C'est sympa pour se détendre."

Malheureusement, il y avait parfois les bruits des moteurs et des pâles des hélices qui gâchaient un peu tout m'enfin c'était pas non plus invivable.

"Un autre."

Commandais-je alors que j'avais terminé mon premier verre. J'inclinais un peu la tête tout en continuant de dévisager mon voisin dont je ne connaissais que le visage.

"...Alors joins-toi à moi, ça rendra ma soirée sans doute plus agréable."


Je ne doutais pas le moins du monde que sa présence allait rendre cette soirée plus attrayante. Et puis cela me fera une occasion de pouvoir faire connaissance avec d'autres personnes. J'étais pas un sauvage au contraire, j'étais plutôt ouvert. Et puis...la seule personne que je connaissais ici était Hwan Su. Mais le voir et lui parler était un vrai supplice, et je ne voulais pas rouvrir les vieilles blessures. Ce n'était pas sain ni pour moi ni pour lui mais bordel...qu'est-ce que ça faisait mal. J'voulais passer à autre chose, clôturer ce chapitre des plus triste mais j'arrivais pas à m'attacher à quelqu'un depuis cette histoire. C'était pas bon, je me remettais à penser au passer au lieu de me concentrer sur le présent.

"Et c'est quoi ton nom? Que j'puisse savoir avec qui je vais trinquer."


Je voulais le connaître, c'était plus fort que moi.


Invité

avatar




Posté le Mar 12 Nov - 16:27

Un frisson parcouru sa colonne vertébral quand l’inconnu lui parla. Il Kwon avait déjà entendu sa voix un peu plus tôt, mais c’était différent de l’entendre quand il s’adressait à lui. Tant bien que mal, il tenta de conserver une expression neutre, qui ne trahissait pas ce qu’il ressentait intérieurement, mais ce ne fut pas facile. Quand il l’avait vu sourire, instinctivement, les lèvres de Il Kwon s’étaient étiré elles aussi en un large sourire. Son regard se posa sur son voisin, il était plus intense que d’habitude, il continua de le fixer quelques seconde avant de parler. « Je saurais te le rappeler… ». Sa phrase à double sens les éloignait bien loin de cette histoire de cigarette offerte et laissait planer la possibilité qu’ils se reparlent à nouveau. Non, ce n’était pas seulement une possibilité, ils allaient se reparler ! Maintenant que la conversion avait été engagée, il comptait bien continuer sur la lancer, même s’il éprouvait quelques difficultés à trouver ses mots…

Il Kwon luttait contre lui-même pour ne pas, littéralement, dévorer des yeux son compagnon pour la soirée. Telle une statue, il garda le regard fixe devant lui, s’il s’autorisait un coup d’œil à côté, il n’allait plus pouvoir tourner la tête. Prenant son verre d’alcool dans une main, il fit tournoyer le liquide dans le verre. Au moment où son obsession se mit à le regarder, son cœur se mis à battre un peu plus fort, il avait l’impression que tout le monde pouvait l’entendre. Puis, à son tour, il se mit à l’observer, ne se gênant pas pour le détailler de la tête aux pieds…De toute façon, il ne s’était jamais retenu de le reluquer ouvertement, alors pourquoi le ferai-il maintenant ? Son regard était incandescent, trahissant le feu qui le ravageait intérieurement. Il mourait d’envie de déposer ses lèvres sur la petite veine qu’il voyait dans son cou et de faire courir ses doigts sur son visage…Tout en se mordant la lèvre, il dû se faire violence pour réussir à détourner le regard après avoir acquiescé au parole prononcé par le jeune homme. Parler lui semblait bien difficile, assis si près de lui.

D’un geste de la main, le mannequin fit comprendre au serveur que lui aussi voulait être resservit quand son voisin demanda un autre verre. Un sourire triomphant s’afficha sur son visage quand il l’invita à se joindre à lui. « Avec plaisir. » Dit-il d’une voix qui se voulait calme et séductrice. Puisque les mots lui manquaient, il devait utiliser ses attitudes pour faire passer le message. Son sourire ne quitta pas son visage pendant qu’il continuait de le fixer, sans vraiment se soucier qu’il puisse se sentir mal à l’aise. Il Kwon voulais simplement profiter de la proximité pour admirer son visage. Il dégageait un petit quelque chose qui lui faisait perdre la tête dès qu’il l’apercevait. Lui qui prenait toujours grand soin de conserver une certaine distance avec les autres, était charmer par cet homme. « Il Kwon » dit-il après que l’inconnu lui ait demandé son nom. « Et toi ? ». Patiemment, il attendit la réponse, puis pris son verre et le leva. « Trinquons à cette croisière loin de tous les traquas quotidien et….à cette merveilleuse soirée pleine de surprise ! ». Un sourire aux lèvres, il prit une nouvelle gorgée de cognac.

Bien qu’il s’efforce de paraitre calme, intérieurement c’était tout l’inverse. Il se triturait les méninges pour trouver des choses intelligente à dire et ne pas se contenter de phrase bateau, du genre ce qu’il faisait dans la vie, s’il avait un chat, quel était sa couleur préféré et tout autre phrase inutile dans le genre. Mais, comment faire pour réfléchir quand son odeur vient vous chatouiller les narines, mettant tous vos sens en ébullition ? Une autre gorgée de cognac l’aida à trouver le courage de poser la question qui lui brûlait les lèvres depuis le début. « Cette croisière…Tu l’as fait seul ? Ou accompagné ? ». Bon, il aurait pu trouver mieux, mais au moins il n’avait pas bégayé ou quelque chose dans le genre, ce qui était tout à fait possible, vu l’effet qu’il avait sur lui…Décidément, il ne se reconnaissait plus… Dans l’espoir de se concentrer sur autre chose, il prit une cigarette et, bien que son briquet se trouve dans la poche arrière de son jean, il décida de faire comme s’il ne l’avait pas. « Je peux t’emprunter ton feu ? ».


Invité

avatar




Posté le Mar 12 Nov - 18:22

La phrase qu'il lâcha me fit rire intérieurement. C'est quand tu veux qu'tu viens me rappeler que j'ai une "dette de clope" envers toi! J'aimais bien l'ambiance qui venait de s'installer bien qu'elle me stressait un peu. Il y avait une tension contenue, j'le sentais. Je l'avais bien remarqué lorsqu'il m'avait lancé ses regards pleins de sous-entendu mais à présent qu'il était à côté de moi, c'était bien plus intense. Le revoir plus tard...j'avais déjà hâte. Dire que je pensais mourir d'ennui sur ce bateau, entre le caviar hors de prix et les bouées de sauvetage. Aucun sens? Ouai sans doute que cette phrase n'avait pas le moindre sens. Mais en gros fallait comprendre que j'aimais pas cet endroit.

Le "bling bling" et l'étalage des richesses comme ça...bah j'aimais pas. Certes la suite qu'on m'avait payé changeait de la chambre que j'avais à Séoul. Mais j'étais pas de ce monde à la base. Ma famille n'était pas...pauvre mais on ne pouvait pas partir en vacances parce que ça coutait trop cher. Du coup, ici, entre les murs molletonnés et les lustres ostentatoires, j'étais...malheureux comme les pierres. Mon monde à moi était froid, sale, et taillé dans le brute. Mais j'aimais ça, et on y rencontrait des gens vraiment riches. Sans un rond mais infiniment plus riches que tous ces fils et ces filles à papa qu'on pouvait voir ici.

"Attends pas trop pour me rappeler ma dette."


Hum..première phrase sans équivoque que je balançais. C'était un gros défaut que j'avais. Parfois, la subtilité et moi faisait deux. Mais au moins, je lui donnais un signe que le revoir m'intéressait. Et le plus tôt serait le mieux. Car nous étions en croisière et malheureusement, je ne savais pas quand est-ce qu'il allait débarquer. Peut-être qu'il allait partir une fois qu'on serait arrivé en Amérique ou que sais-je encore? Je fixais un moment le liquide ambré dans lequel fondait doucement deux glaçons. Curieusement, ils me rappelèrent les icebergs dont m'avait parlé mon agent quand il m'avait envoyé son mail. Saloperie...

Après avoir ricané un peu nerveusement, je reportais mon attention sur mon voisin alors qu'il me demandait comment je m'appelais. Merde, j'avais complètement oublié que c'était plus poli de se présenter en premier. Bah...moi et la politesse ça fait quatre. Et ça, Il Kwon allait s'en apercevoir assez rapidement s'il décidait de me côtoyer. J'étais pas forcément méchant surtout avec ceux qui la jouait réglo avec moi mais si on venait me chier dans les bottes ça pouvait vite dégénérer.

"J'm'appelle Hwan Min."


J'essayais de pas trop le crier sur tout les toits parce que j'avais pas envie d'être abordé par des fans. Non pas que signer des autographes m'embêtait mais j'aimais aussi la tranquillité. Et...parfois les groupies et tout le tintouin c'était fatiguant. J'avais ma petite notoriété...sans vouloir me vanter. Puis je levais mon verre afin de trinquer avec Il Kwon, ma nouvelle et délicieuse connaissance.

"Ouai! A cette croisière! En espérant qu'elle nous apporte d'autres surprises géniales!"

Tout en buvant une autre gorgée de whisky, je regardais de nouveau le jeune homme. J'sais pas pourquoi mais je me suis mis à bloquer sur ses cheveux, m'imaginant plonger mes doigts dedans. Ils ondulaient légèrement et avaient l'air doux. Hum...jme disais que ça devait être agréable. Moi j'avais toujours des...coupes improbables, assez souvent rasés sur les côtés. Et surtout tout le temps teint de couleur différentes. Lui avait l'air plus classique mais ça ne me dérangeait pas. Je ne l'imaginais pas avec une autre couleur de toute manières.

Perso je commençais un peu à avoir chaud, l'alcool commençait à faire effet. Oh je tenais très bien la tise hein, mais j'en ressentais tout de même les effets. Et puis avec les regards enflammés que le brun me lançait, j'avais un peu de mal à ne pas sentir monter la température. Sérieux, c'était presque de la torture de rester si loin l'un de l'autre, faisant semblant d'avoir une conversation des plus normal alors qu'on se plaisait mutuellement. Mais...on était dans la haute société ici hein, alors, fallait pas faire n'importe quoi.

"Hum ouai j'suis venu tout seul."

Ca faisait un peu pitié de dire ça nan? Mais en même temps c'était la vérité! Généralement on venait en famille dans ce genre d'endroit ou avec des poules de luxe mais pas tout seul?

"En fait on m'a pas vraiment laissé le choix. J'ai même pas eu le temps de protester qu'on m'expédiait ici...sur ce...radeau de luxe!"


Je fis un peu la moue en gonflant un peu les joues. Sérieux, c'était une punition d'être ici! J'me sentais totalement dépaysé! Hier par exemple! J'allais manger tranquillement dans un restaurant et y'avait pas moins de trois couverts différents de chaque côté! Excusez mon ignorance hein mais moi je mangeais avec des baguettes! Ou au pire une seule paire de couverts! Tout en ronchonnant intérieurement, je saisis mon zippo et tendis le bras pour allumer la cigarette du jeune homme. Ahlala...j'avais subitement envie d'être une clope pour pouvoir être entre les lèvres d'Il Kwon.

"Et toi? T'es tout seul? Ou bien on t'a obligé de te mettre au vert comme moi? Enfin j'dis ça mais t'es p't'être accompagné."


Ca ne m'étonnerai pas de le voir accompagné d'une jolie nana ou d'un joli gars à son bras. Cette idée ne m'enchantait pas vraiment aussi je la chassais de mon esprit. J'sais pas ce qu'il faisait dans la vie mais...il avait l'air totalement adapté dans ce genre d'endroit...comme ces autres personnes bourrées de frics qui se pavanaient avec costumes et autres robes de grand couturier.

"Au fait tu fais quoi dans la vie?"


Finalement je me tournais complètement devant lui, m'asseyant en tailleur sur mon tabouret haut. Oh ça, je tenais pas en place, j'étais toujours en train de gigoter et de me mettre dans des positions improbables.


Invité

avatar




Posté le Mer 13 Nov - 2:52

La situation évoluait lentement, Il Kwon préférait prendre son temps avec lui, même s’il ne pouvait pas nier qu’il rêverait l’entraîner jusqu’à sa cabine…Mais chaque chose en son temps. Ils ne connaissaient même pas le prénom de l’un et de l’autre. Le désir entre eux était palpable, ce qui rendait la proximité difficile, il devait lutter contre le besoin de le prendre dans ses bras et goûter à sa bouche, qu’il n’arrêtait pas de regarder dès qu’il parlait. Il imaginait quel goût avait sa bouche, était-elle aussi appétissante qu’elle en avait l’air ? Et sa peau ? Il sentait si bon, elle devait avoir très bon goût….Le jeune homme secoua la tête dans l’espoir d’éloigner ses pensées qui l’empêchait de se concentrer sur les paroles échangés. « Ne t’en fais pas, je comptais rapidement venir te réclamer ce que tu me dois…Peut-être même demain, qui sait ? ». Et il avait déjà plusieurs idées sur comment il allait pouvoir le rembourser. Il ne put s’empêcher de se mordre la lèvre inférieur tant l’idée était plaisante. Depuis qu’il l’avait remarqué sur le paquebot, Il Kwon avait cessé de s’intéresser aux autres personnes présentes. Au début, il avait reluqué tout ce qui lui semblait acceptable, puis, cet homme était arrivé et toutes les autres personnes présentent lui avait paru bien terne à côté de lui.

Un cours instant, Il Kwon fut un peu étonné, son voisin semblait nerveux, mais pourquoi ? Lui avait-il donné une raison d’être nerveux ? Il décida de ne pas y prêter attention et se reconcentra sur son visage si agréable à regarder. « Enchanté » Dit-il en tendant la main. S’il voulait lui serrer la main, c’était plus pour le toucher que par politesse. Il attendait patiemment que Min Hwan prenne sa main. Pour les autres personnes présentes, se contact allait semblait totalement anodin, or, ce n’était pas vraiment le cas. Il Kwon se préparait déjà à être assailli par tout un tas d’émotion et à contenir ses pulsions qui le pousseront à vouloir aller plus loin.  

Il Kwon commençait presque à regretter d’être dans un lieu publique, ils devaient se contrôler minimum pour ne pas gêner les clients…Si leur gestes ne trahissaient rien en revanche, les regards échangé étaient plus que suggestifs. Enfin, c’était leur première « vrai » rencontre, donc ils en étaient encore à faire connaissance.  Quand il demanda à Min Hwan s’il était venu accompagner, il retenu son souffle dans l’attente de la réponse. Et, quand il eut la réponse qu’il attendait, il ne put réprimer un soupir de soulagement. S’il avait été avec quelqu’un, Il Kwon aurait été déçu, bien que ça ne l’aurait probablement pas empêché de continuer à le draguer.

« ça aurait pu être pire ! »Dit-il en rigolant. La petite moue de Min Hwan fit craquer Il Kwon. Bon sang ! Mais ce mec avait un drôle d’effet sur lui. Le moindre truc l’attendrissait ou le rendait fou de désir. « Pourquoi on t’as forcé à venir ici ? ». Il était curieux de connaitre les raisons qui l’avait fait atterrir sur le paquebot surtout que lui, ne semblait pas apprécier plus que cela le fait d’être là. « Tu n’as pas l’air de beaucoup apprécier d’être ici…je me trompe ? ». L’homme était avide de connaissance sur son voisin. Si c’était possible, il aurait voulu tout savoir, mais il allait devoir se contenter de ce qu’il allait bien vouloir lui dire. Et, il avait peur de paraitre trop indiscret, donc il faisait très attention aux questions qu’il posait. Ce n’était pas le moment de passer pour un gros lourd et de griller toutes ses chances avec lui.

Il Kwon se pencha un peu en avant pour permettre à son compagnon d’allumer sa cigarette, il en profita pour plonger un peu plus dans son regard… Que c’était dur de se contrôler en sa présence. « Après avoir passé mon temps à travailler, j’ai décidé qu’il était temps pour moi de prendre de longues vacances. ». Il fit un sourire à son voisin avant de reprendre. « Et, je ne suis pas accompagné… ». Un sourire coquin étira ses lèvres. Les deux hommes étaient célibataires, tout était donc possible. Il repensait à ces derniers jours, les regards lourds de sens qu’ils se lançaient et, bien qu’il ait été l’instigateur du jeu de séduction, Min Hwan l’avais suivit et n’avais pas semblé hésiter une seule seconde…Il fut tiré de ses pensées par le jeune homme qui lui demanda ce qu’il faisait dans la vie. Pendant un cours instant il hésita à dire ce qu’il faisait vraiment car, de nombreuses personnes changeaient de comportement quand ils le découvraient, ce qui avait le don de l’agacer. Mais, s’il voulait qu’il se passe quelque chose avec Min Hwan, il ne pouvait pas lui mentir sur ça, surtout qu’il détestait ça les mensonges. « Je suis mannequin… ». Son regard s’attrista. Il aimait son métier, mais il n’aimait pas tout ce que la popularité apportait. « Et toi ? Que fais-tu ? ». Il Kwon s’était également tourné dans la direction de son voisin, s’était plus agréable de parler en se faisant face.

Jamais il n’aurait pu imaginer rencontrer quelqu’un qui l’intéresse pendant cette croisière, mais, il ne s’en plaignait pas, loin de là. Avalant une gorgée d’alcool, Il Kwon rassembla son courage avant de reprendre la parole. « Si je t’invitais à diner demain soir…Tu accepterais ? ». Son regard devint presque suppliant, comme s’il voulait le convaincre d’accepter. « Tu peux dire non si tu n’as pas envie… ». Sa voix avait failli se cassé quand il avait dit tout haut les craintes qu’il avait. « Ou…On peut simplement se retrouver ici, pour boire un verre… ». Lui qui avait temps confiance en lui d’ordinaire, pourquoi, quand il s’agissait d’inviter cet homme qui lui plaît, il perdait tous ces moyens ? S’il avait pu, il se serait gifler tant il était pathétique.


Invité

avatar




Posté le Mer 13 Nov - 12:51

Je serrais un peu les lèvres en entend les paroles d'Il Kwon. Peut-être que nous nous reverrons demain? Moi ça ne me dérangeait pas du tout. Bien au contraire. J'étais content d'avoir pu enfin lui parler. Je pensais au départ que ce n'était qu'un petit jeu sans importance mais finalement, j'avais pris goût à ce qu'il me regarde et je me suis surpris à vouloir plus...beaucoup plus. J'avais été exhaussé visiblement. Car maintenant nous étions en train de partager un verre et faisions connaissance. Tranquillement, sans se presser. On était de bons comédiens non? Chacun de nous devait se faire violence pour ne pas partir trop loin et ne pas se retrouver esclave de nos pulsions.

"De même."


Hum, j'étais carrément enchanté même. Fallait comprendre que j'étais quelqu'un d'ouvert qui aimait faire la fête avec ses potes. Or là, mes potes étaient à quelques mille de moi. Et...bah pas facile de faire la fiesta quand on a que des coincés des fesses. Et puis j'étais toujours excessif et j'voulais pas avoir d'ennuis avec la capitainerie ou j'sais pas trop comment on appelait ça. Du coup de restait dans mon coin à m'ennuyer comme un rat mort. Il Kwon était un peu comme le messie qui arrivait quoi! C'est alors que le brun avança sa main vers moi pour que je la lui sert. Ce que je fis sans tarder. Je lui donnais une bonne poignée de mains assez vigoureuse sans pour autant lui arracher le bras ou lui écraser les phalanges.

Je remarquais alors combien sa peau était douce...légèrement fraîche mais cela était loin d'être désagréable. Directement avec ce simple contact, j'avais sentis mon pouls s'accélérer...perturbant...aussi, je lâchais sa main après m'être repu de son contact. Il ne fallait pas que je me montre trop gourmand cependant. Alors j'avais fais comme si de rien était, libérant sa main assez rapidement. Rahhhh!!! Mais qu'est-ce qui m'arrivait? J'me sentais aussi empoté qu'une pucelle là! Mais bizarrement, je ne me sentais pas du tout de faire comme je faisais d'habitude. C'est a dire le brancher, et l'emmener dans ma cabine, lui faire l'amour et ensuite le jeter comme j'faisais d'habitude. Je ne voulais pas ça pour lui et c'était très perturbant pour moi qui m'était juré de plus jamais m'attacher à qui que se soit.

Enfin je ne vais pas dire que j'étais attaché c'était pas le mot mais juste que...j'avais envie de faire les choses normalement avec Il Kwon. Et pas agir comme un connard. Heureusement que le brun reprit la parole pour me tirer du paquet de noeuds qu'il y avait dans ma tête. Reprenant mes esprits je lui répondis alors:

"Bin je...hum...c'est pas trop important mais ça n'allait plus du tout selon mon agent alors il m'a expédié sur le Paradise Place. J'ai pas trop compris pourquoi ici d'ailleurs."

Je lui avais épargné les détailles sordides du pourquoi du comment de ce qu'il s'était passé parce que...je ne voulais pas qu'Il Kwon ait peur de moi ou me prenne pour un dépravé. Ce que j'étais mais plus il le saurait tard et mieux ce sera. Je haussais un peu les épaules.

"Nan c'est pas trop le genre d'endroit que j'ai l'impression de fréquenter. Ca brille trop. Ca pue le fric et j'aime pas ça. Je suis pas de ce monde là alors bon. Je préfère les endroits simples et chaleureux. Ici j'ai l'impression que tous les gens jouent un rôle et sont coincés! Et si tu portes pas un costard trois pièces on te prend pour un membre du personnel!"


Je n'avais rien contre les membres du personnel mais quant on me demandait trois fois de suite qu'il fallait que j'aille nettoyer la chambre, ça commençait à me gonfler!

"Enfin voilà quoi...c'est pas mon univers c'est tout. J'aime les trucs simples. Ou on côtoie les gens pour ce qu'ils sont et pas à la grosseur de leur compte en banque."


J'étais franc, et je n'allais pas cacher complètement qui j'étais. Peut-être que Il Kwon faisait partie d'une famille riche? Alors peut-être que mes propos allaient le froisser. Merde, j'avais pas réfléchis à ça avant de parler. Bah tant pis, peut-être que comme Hwan Su, il était quelqu'un de sympa et de simple? Tous les gosses de riches n'étaient pas des ordures...enfin normalement? Finalement je sentis un certain soulagement de savoir qu'il n'était pas accompagné. Ca me laissait le champ libre.

"Mannequin? C'est cool! Mais ça doit pas être simple tous les jours. J'crois que t'as bien mérité tes vacances!"


Dis-je en riant. C'est vrai quoi! Il devait sans doute obéir aux exigences des photographes, et de ceux qui cherchent des mannequins...perso j'aurai pas vraiment la patience! Et puis il fallait faire attention à sa ligne! Et ca c'est chiant! Bon j'avais pas vraiment de quoi m'en fait hein! J'étais tellement nerveux que je ne grossissais pas! Et je faisais aussi un peu de sport malgré mon asthme et tout. Pour en revenir au métier d'Il Kwon...ça ne m'étonnait qu'à moitié en y réfléchissant bien. Il était beau, grand, séduisant.

"Moi j'suis musicien. J'ai décidé de me lancer dans une carrière solo y'a deux ans. Et je fais des remplacements pour des concerts parfois, quand il manque un guitariste par exemple. Enfin voilà quoi, c'est pas grand chose."

Ouai, c'était rien par rapport à mon voisin mais j'aimais bien ce que je faisais. La musique, j'adorais ça depuis que j'étais gosse. Je bus une nouvelle fois dans mon verre et jouais un peu avec avec les glaçons qu'il y avait dans mon verre, sans pour autant oublier Il Kwon. Je restais un peu silencieux lorsque ce dernier me proposa de m'inviter au restaurant. Est-ce que je devais accepter ou pas? Ca ressemblait à une sorte de rendez-vous non?

"Nan ça m'ferais plaisir d'aller au restaurant...avec toi demain soir."


Je lui offris alors un p'tit sourire rassurant. Parce que visiblement, il avait eut peur que cette idée ne m'enchante pas. Le temps allait me sembler long en attendant le soir.


Invité

avatar




Posté le Jeu 14 Nov - 20:44

Une poignée de main est, à première vue, un geste anodin, n’est-ce-pas ? Pas de quoi perdre la tête ! Pourtant, c’est bien ce qui failli le rendre fou. Il avait tendu sa main à Min Hwan après s’être présenté, mais, quand il l’avait saisi, le contact l’avait électrisé. Un long frisson avait parcouru sa colonne vertébrale et son cœur se mis à palpiter. En tendant la main, il s’était attendu à une telle réaction mais…là c’était bien plus puissant qu’il n’aurait pu l’imaginer. C’était à croire qu’il n’avait jamais rencontré personne qui lui plaise ! Une pointe de déception traversa son visage quand le guitariste rompit le contact. Il Kwon aurait voulu garder sa main dans la sienne toute la soirée, mais, il savait bien que c’était plus prudent de cette façon. Depuis combien de temps n’avait-il pas eu envie de faire les choses dans les règles avec quelqu’un ?  Min Hwan avait ce petit truc qui lui disait qu’il n’était peut-être pas comme les autres qui n’avait de cesse de vouloir profiter de lui.

« Je devrais remercier ton agent pour t’avoir envoyé ici… ». Bon d’accord, la technique de drague était un peu pourri, mais, aussi proche de lui, c’était comme si toutes ses neurones avaient grillées. Il se trouvait pathétique et idiot, mais sa tentative étais quand même mignonne, non ? Il Kwon essayait de réprimer la bouffer de honte qui montait en lui, n’en revenant toujours pas de ce qu’il venait de dire. Il se reconcentra sur ce que disait son voisin, qui n’avait pas tort dans ses propos, loin de là. Se passant la main dans les cheveux, il se mit à rire doucement. « Bienvenu dans mon monde ! ». Son sourire disparu, rendant son visage tout à coup plus sérieux. « C’est ce qui m’a toujours agacé dans cet univers, seul le paraître compte et, les gens te parle uniquement si tu peux leur être utile. ». Il Kwon repensait aux personnes qui s’étaient déjà servi de son nom et de sa popularité, pour se faire connaitre à leur tour. C’est fou comme les gens vous aiment quand vous avez de l’argent. Enfin, depuis qu’il était gamin il vivait dans ce monde de paillette, il avait donc eut le temps de s’habituer…Plus ou moins.

Les deux hommes se mirent à parler de leur travail respectif, Il Kwon décida qu’il était préférable de dire tout de suite ce qu’il faisait. La réaction de son compagnon le fit sourire. « Oui, c’est sympa, je voyage beaucoup….Même si j’ai pas vraiment le temps de voir les paysages. ». Un sourire éclaira son visage. « Je suis d’accord avec toi ! J’ai amplement mérité ces vacances….Et toi aussi ! Nous avons mérité d’être là à ne rien faire ! ». Dit-il en levant son verre pour le vider cul sec. D’un signe de la main, il en commanda un nouveau. Il devrait peut-être ralentir un peu sur l’alcool, sinon il n’allait jamais retrouver le chemin menant à sa cabine.

Musicien ? Il Kwon hocha la tête d’un geste approbateur. Finalement, les deux hommes évoluaient dans un univers plutôt similaire, ce qui n’était pas pour lui déplaire. « Tu es venu avec ta guitare ? ». Il espérait que la réponse soit oui. « Parce que j’aimerais beaucoup t’entendre, tu dois être très talentueux ! ». Et, il aurait volontiers payé le prix fort pour avoir la chance de le voir jouer. Il voulait tellement apprendre à le connaitre, qu’il mourait d’envie de l’entendre. La vision de Min Hwan, une guitare dans les mains, s’imposa à lui. Et, le jeune homme était plus que séduisant, Il Kwon osait à peine imaginer ce que ça donnerais en vrai.

Après un moment d’hésitation, il osa poser la question du million. Voulait-il l’accompagné au restaurant ? C’est sûr, que le musicien avait de quoi avoir peur, ça pouvait paraître bien officiel et, peut-être un peu trop guindé pour lui qui aimait les choses simple. Mais, Il Kwon avait toujours vécu dans ce monde et, ne savait pas vraiment comment faire autrement. Peut-être aurais-il pu demander à être servit dans sa chambre, mais ça aurait été encore pire, non ? Ses pensées gênantes s’évaporèrent quand Min hwan accepta de l’accompagné.  Il voulut pousser un soupir de soulagement, mais avait réussi à se retenir de le faire in extremis. « Ça te donnera l’occasion de me rembourser la cigarette que je t’ai avancé. ». Dit-il un air malicieux sur le visage. Il essayait de détendre un peu l’atmosphère qu’il trouvait un peu tendu…A moins que ce ne soit lui qui soit tendu…Tendu de se retrouver face à quelqu’un sans savoir quoi faire. *Ressaisis-toi !* Se dit-il à lui-même. « 20H, devant le restaurant, ça te convient ? ». Il Kwon aurait adoré le retrouver devant sa chambre pour se diriger vers le restaurant à ses côté, mais il n’avait pas eu le courage de le proposer. Pour se détendre un peu, il but une gorgée du verre que le barman avait reposé devant lui quelques minutes plus tôt. « J’ai hâte d’être à demain soir… ». Il ne put se retenir de lancer un autre de ses regards lourds de sens qu’il aimait tant faire ces derniers temps.


Invité

avatar




Posté le Ven 15 Nov - 10:46

J'aurais bien gardé cette main douce et chaude à l'intérieur de la mienne durant de longues minutes supplémentaires. Malgré mon air bourru, et vulgaire, j'aimais également la douceur. Je n'étais qu'un être humain après tout. Et surtout, je n'aimais pas dormir seul...allez savoir pourquoi. Même si je n'arrivais pas à me caser avec quelqu'un à cause d'une vieille blessure, j'aimais, l'espace d'un instant, j'aimais être le centre d'attention de mes amants. J'aimais qu'ils me câlinent et qu'ils ne voient que moi durant quelques heures.

"Hum...sans doute."


Il Kwon n'avait pas tord, sans l'intervention de mon agent, je n'aurais jamais pu faire la connaissance de ce dernier. Néanmoins, je ne pu m'empêcher de sourire un peu en me rendant compte une fois de plus, combien le brun était nerveux. Je me disais que je ne faisais peut-être pas assez d'efforts pour le mettre à l'aise? Bah je n'étais pas tout à fait rassuré non plus en fait. Surtout lorsqu'il m'annonça qu'il faisait parti de ce monde que je ne supportai pas. Je restais un peu silencieux, écoutant les mots de mon voisin. En fonction de ses paroles, je consentirai à le revoir ou non. Parce que...j'aimais pas vraiment me mélanger avec des gens qui n'appartenaient pas à mon milieu de vie. C'était...une sorte de principe que je m'étais fixé. J'aimais pas les fils à papa bourgeois et pétés de thune. Et SURTOUT ceux qui en faisaient étalage et jouaient les capricieux. Pour être franc, j'ai eu un peu peur qu'Il Kwon soit de cette nature là...mais il semblerait que non.

"Tu devrais venir dans le mien de monde. Les gens ne sont pas forcément plus gentil mais au moins tu sais à quoi t'en tenir. Les gens te tournent pas autour comme des requins. Et ne font pas semblant de t'aimer par intérêt."

Je l'observais un peu plus et soupira sans me retenir. Non finalement, fallait pas qu'il vienne. Il était tellement beau qu'on ne ferait qu'une bouchée de lui. Et puis...il avait l'air si délicat...Lui il buvait du Cognac alors que nous on s’enivrait à la bière bon marcher au gout de pisse. En plus, ça faisait pas de doute qu'il allait se faire sauter dessus tellement il était séduisant. Il me faisait l'effet d'un ange parmi les diables que nous étions. Ou un agneau parmi les loups. Je resserrais un peu ma main sur mon verre alors que je buvais de nouveau d'une traite mon verre. Ca me rendait presque...jaloux.

"Ouai ça fait du bien de se détendre un peu, en plus, j'dois t'avouer que je suis un peu obsessionnel quand je bosse. J'aime quand tout est parfait, tout est bien réglé etc...je suis capable de ne pas dormir pendant plusieurs jours!"

Je réfléchissais un eu à ma conduite et ma méthode de travail.

"Hum en fait, j'me fais flipper moi-même en y repensant."


Finalement, peut-être qu'effectivement, quelques vacances me seraient salutaires. Et puis je ne pu m'empêcher de me sentir un peu gêné quand Il Kwon supposait que j'étais talentueux. Bah, c'était peut-être un peu exagéré tout de même. C'est vrai que j'avais l'air habité quand je jouais. C'était comme si plus rien n'existait autour de moi. Mais...je n'étais pas Van Halen, ni même Mozart.

"Oh t'sais, j'sais pas si on peut appeler ça du talent mais j'me débrouille un peu."

J'étais quand même tout excité de pouvoir lui jouer quelque chose! L'impressionner en sommes. Bin quoi? Y'avait pas de mal à vouloir briller aux yeux de quelqu'un? J'avais amené que ma guitare sèche, parce que j'étais pas un sauvage, j'allais pas déranger les gens alors qu'ils étaient en vacances, en faisant du bruit.

"Je te ferai un p'tit concert privé après le resto si tu veux."

Y'avait pas vraiment de message caché dans ce que je disais, c'était juste pour moi une manière de clôturer une soirée que je devinais déjà bonne. J'allais pas être à l'aise avec tous ces pingouins mais tant que j'étais en la compagnie d'Il Kwon, j'étais prêt à faire de gros efforts.

"C'est parfait 20h, j'ai hâte aussi d'y être. J'vais y aller."


Hum, cela ne faisait aucun doute que cette nuit, je ferais de très jolis rêves. La simple vue du visage de cet homme réveillait une fièvre en moi que je n'avais pas ressentit depuis longtemps. Je me relevais de ma chaise finalement, et sortit un gros billet que je tendis au barman. Je payais ma tournée ce soir! J'allais repartir dans ma chambre en titubant un peu. Merde, il attaquait bien ce Whisky! Il était temps que je quitte l'ange brun avant que je ne transgresse notre petit jeu. Finalement, je restais un peu devant lui, à le regarder et j'approchais doucement mon visage près du sien et m'arrêtait pour murmurer à son oreille.

"Passe une bonne nuit...j'ai hâte de te revoir demain soir."


Alors que je susurrais à son oreille, je pouvais sentir son odeur. Ah...qu'il sentit bon. J'avais envie de l'embrasser mais...il fallait que notre petit jeu continue. Je souriais ensuite et m'éloignais de lui, le regardant une dernière fois avant de repartir pour ma cabine.



 

Autour d'un verre [Il Kwon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Festival "autour des cuivres" - du 20/10 au 24/10 - Cournon d'Auvergne
» Comment broder autour d'un thème
» J-F Lalanne : Autour de la Guitare 2011 ! Olympia et tournée
» Le glassharmonica - Armonica de verre
» Le Skywalk, une passerelle de verre au-dessus du Gd Canyon