RSS

RSS



 

 

 What the hell happened to you ? △ Ae Sook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 721
Age : 24
Sur le bateau je squatte : Sun Desk baby


Posté le Lun 11 Nov - 0:55

What the fuck ?

Après avoir passé la journée avec Khloé, je me rends à mon lieu de travaille à savoir le club d'hôte. Avant ça, je suis passé à ma cabine histoire de prendre une douche et de m'habiller plus convenablement, un jean foncé et une chemise feront largement l'affaire. Une fois près je me dirige donc vers le club et une fois à l'étage, je vais me poser sur un canapé, attendant l'ouverture du club. Je discute avec mes collègues autour d'un verre alcoolisé, un truc pas trop fort. Le club ouvre quelques minutes plus tard, chacun à son poste. Je suis nouveau alors je n'ai pas beaucoup de clientes pour le moment, il ne faut pas plus d'un quart d'heure pour que chacun ait une cliente, moi j'attends encore. D'un côté, tant mieux, on ne peut pas dire que ce boulot me passionne, je préférais presque mon statut de libraire. Enfin qu'importe. J’aire donc dans le club avant de poser mon cul sur un canapé. Mon patron m'appelle alors et je me rend dans son 'bureau' pour discuter avec lui, il me briefe un peu, c'est ma première soirée. Le bateau n'a pas encore levé l'ancre, mais je suis déjà engagé et certaines clientes  ne descendent que la journée sur la terre ferme. Alors bon. J'écoute ce qu'il a à me dire. Puis il me laisse retourner à mon job. Enfin, si on peut appeler ça comme ça. Je suis pas trop fan à l'idée de devoir profiter et soutirer un maximum d'argent, alors je ne le ferais pas exactement comme il l'a demandé. Enfin bon, alors que je retourne près des canapé à l'entrée, je me retrouve à face à une situation face à laquelle je n'ai pas encore été confronté.

Bien, me voilà au club d'hôtes avec quoi ? Une jeune fille bourré sur le canapé. Honnêtement ? Je sais pas comment elle est arrivée là, enfin comment elle est arrivée là bourrée, surtout. Les mains fourrées dans mes poches je l'observe un moment. Elle est dans une position assez.. délicate on va dire, c'est à dire les pieds au sol, donc elle a une certaine tendance à glisser. Son visage est tout le contraire de serein. Je sais pas ce qui la torture mais ça doit être pas mal comme souffrance. Pourtant je ne peux pas m'empêcher de trouver ses traits attirant, elle a un air mignon, oui. Comme la plupart des filles quand elles dorment. Enfin, y en a qui sont assez spéciales mais on en parlera pas. Je laisse mon regard dévier le long de son corps, elle n'est pas très grande, mais plutôt bien faite, il faut l'avouer. Un léger sourire s'affiche sur mon visage, à quoi je penses là ? Il y a une fille bourrée à moitié endormie sur le canapé du club et moi je regarde son apparence. Un soupire s'échappe de mes lèvres. Je tourne le regard vers un collègue qui arrive pour l'observer lui aussi, je le fixe un instant avant de prendre la parole lorsqu'il se penche sur elle « Ne la réveille pas » Il soupire, je sais qu'il voulait en profiter pour jouer avec elle. J'ai beau être un hôte, je ne prends pas la femme pour un jouet. Je le regarde alors partir en bougonnant, tsh. Abrutit. Je tourne à nouveau mon regard sur la jeune fille qui semble être vraiment entrain de s'endormir, étant donné qu'elle glisse lentement vers le sol. Je souris légèrement  et me penche sur elle, passant un bras sous ses genoux et l'autre dans son dos, je la soulève et me dirige vers une des salles du club. Je la dépose alors sur le canapé, qui est un peu plus grand que le précédent. La plaçant correctement. Et maintenant ? J'en sais rien. J'ai l'air fin.

Je soupire et sors de la salle, fermant la porte derrière moi, je cherche un verre d'eau au bar et un aspirine dans mon sac, ouais, il m'arrive d'avoir des migraines au boulot, et ça marche plutôt bien, alors.. Je laisse tomber le cachet effervescent dans l'eau et reviens dans la salle. Je dépose le verre sur la table basse et m'assoie sur un fauteuil en face. Et à nouveau je me perd à contempler cette demoiselle. C'est incroyable comme elle a quelque chose de particulier. Je ne sais pas quoi. Je suis certain que c'est une jeune fille qui a un caractère assez fort. Pourtant elle semble renfermer une grande souffrance, comme un énorme poids. Comme le mien. Mais sûrement différent, c'est pas vraiment commun, quelqu'un qui rend sa sœur aveugle. Si ça se trouve elle n'a même pas de sœur. Je me demande bien pourquoi elle s'est bourré la gueule, en plus elle est seule. Ou alors elle étaient avec d'autres personnes qui l'ont laissé là ? Ça m'étonnerait, j'opte plutôt pour la première option. D'un côté elle peut s'estimer heureuse d'être tombé sur moi. C'est vrai, si ça avait mon collègue d'avant, qui sait ce qu'il se serait amusé à faire. Alors que je la regarde je la vois se réveiller lentement, elle semble perdue, oui, elle s'est absolument pas réveillé au même endroit que le dernier dont elle doit se souvenir. Je la regarde et lui souris légèrement sans rien dire.

Après un court moment de silence, pour lui laisser le temps de sa réveiller je me décide à prendre la parole. « Salut.. bien dormi ? » Même si ça a été plutôt court, qu'importe, la question n'est pas si conne que ça. « J'imagine que t'as la tête en vrac vu l'état dans lequel je t'ai retrouvé. Il y a un aspirine devant toi sur la table basse. » Je me redresse un peu ensuite, oui parce que j'étais un peu affalé dans mon fauteuil. « Tu es dans le club d'hôte si jamais tu te poses la question. T'as eut de la chance que ce soit moi, sinon je ne te parle même pas de ce qu'il t'arriverait à l'instant, hn ? » J'imagine qu'elle savait, enfin, je supposes. Au pire, je ne compte pas lui expliquer. Flemme et puis, c'est plutôt crade en fait, elle risque de me prendre pour ce que je ne suis pas, un gros pervers. Enfin bon, je me tais et me lève pour aller me chercher un verre de coca. Je me reviens ensuite la voir et me rassoie dans le fauteuil en lâchant un soupire.


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 07/11/2013
Notes : 607
Age : 23
Sur le bateau je squatte : sun desk


Posté le Mer 13 Nov - 11:40

Cela faisait un an. Un an qu’elle n’avait pas touché à de l’alcool. Depuis le soir où elle avait perdu son frère, elle n’y avait plus retrempée ses lèvres dans une seule goutte. Et là, elle était tout simplement pitoyable. Au  bar d’un des deux restaurants du paquebot, elle venait d’enchainer son quatrième verre. Sa rencontre avec Chul Hei la dernière fois n’avait fait que la replonger dans le passé et elle avait tant de choses à se reprocher. Rien que son premier ex petit-ami. Elle n’avait même pas remarqué qu’elle l’avait fait souffrir quand elle avait rompu pendant son séjour forcé à Busan, pourtant elle l’aimait et finalement, lui aussi l’avait aimé avec force. Elle ne s’en était jamais réellement rendu compte. Et elle l’avait payé après s’être fait plaquée par Ki Seol, son dernier petit ami. Il avait fait semblant de compatir, de la soutenir, elle l’avait cru, il s’était remis ensemble et après une première nuit passée ensemble qui l’avait un peu aidé à oublier, il l’avait lui-aussi plaqué, mais bien plus méchamment, lui rejetant ses fautes et son égoïsme passée  à la figure, la renvoyant dans son mal-être encore plus profond qu’auparavant. Ki Seol aussi, était un sujet qui remontait au passé, mais le présent était bien plus angoissant. Reparti en Corée du Sud pour se faire opérer, elle n’a depuis aucune nouvelles, mais prie tous les soirs pour en avoir et pour qu’elles soient positives. Mais finalement le sujet du passé le plus culpabilisant et qui la faisait le plus souffrir, concernait son frère. Elle s’en voulait toujours, si elle n’avait pas été autant ivre, elle aurait réagi directement en le voyant tomber dans l’eau et les secours seraient arrivés plus vite. Mais elle ne pouvait pas changer le passé et c’est à cause du passé, pour pouvoir l’oublier juste ce soir, qu’elle avait de nouveau rebu depuis son lavage d’estomac il y a un an.

C’est le barman qui au bout d’un moment arrêta de la servir, elle était déjà bien saoule, il lui en fallait peu, le tenant très mal depuis qu’elle avait arrêté aussi longtemps. Elle avait refusé l’aide proposé et était partie en titubant à moitié. Elle laissait ses pieds la guider, espérant qu’ils l’emmènent là où elle pourrait s’allonger, se reposer, ou peut-être reboire encore pour oublier encore plus. C’est au club d’hôtes qu’elle arrive, mais n’en eu aucunement conscience. Elle repéra juste un canapé qui pourrait être à même de la soutenir et s’y allongea à moitié, posant sa tête et fermant les yeux, somnolant sans réellement s’endormir. Elle avait mal à la tête, mal au cœur autant à cause de l’alcool qu’à cause de la douleur qui était provoquée à force de déterrer encore et encore le passé. Quand est-ce qu’elle arrêterait de se sentir coupable ? Quand elle aurait fait son deuil peut-être ? Ou bien après à en avoir parlé à quelqu’un sans doute. Mais elle avait du mal à le dire à haute voix, mettre des mots sur sa culpabilité et sa tristesse. Elle entendit vaguement une voix, mais ne s’en formalisa pas, tombant peu à peu dans le sommeil, se sentant tomber.

Ae Sook commença à émerger, sentant un mal de tête s’insinuer un peu plus, la faisant grimacer. Elle ouvrit les yeux et ne reconnut absolument pas les lieux. Où était-elle tombée ? La bouche pâteuse, les membres faiblards, elle tenta de se redresser lentement, passant sa main dans ses cheveux, se grattant légèrement la nuque. Son regard tomba sur un jeune homme qui était assis sur un fauteuil, elle regarda autour d’elle, elle était allongée, du moins désormais elle était assise, sur un canapé. Aucune pensée cohérente n’arrivant à se former dans son cerveau pour l’instant, elle resta muette, tentant de retracer les événements d’avant son réveil dans cet endroit. Mais rien n’y fait. Elle avait ne se souvenait de rien, ni même du jeune homme en face d’elle. Ils se connaissaient ? Finalement celui-ci prend la parole, lui demandant si elle a bien dormi. Elle le regarda, un peu hébétée, mais finalement, c’était la première fois qu’elle dormait aussi bien depuis longtemps, commençant à se souvenir du peu de sommeil qu’elle avait depuis ces derniers temps. Elle hocha la tête, bafouillant. « Euh … Ou-oui. Mieux que d’habitude je crois. » Elle baissa les yeux vers l’aspirine qu’il lui avait préparé et qui était sur la table et releva les yeux vers lui avant de hocher la tête. « Merci » réussit-elle à bredouiller. Elle s’avança un peu, se penchant pour attraper le verre et eut un haut de cœur, se stoppant en pleine route, prenant plusieurs inspirations avant de finalement attraper le verre. Ce mal de crane allait la rendre folle. Elle le but d’une traite avant de reposer le verre sur la table. Le jeune homme reprit la parole et la jeune fille apprend enfin où elle se trouve. Le club d’hôtes ? Elle n’y était jamais allée. Elle posa les yeux sur lui, c’était donc un hôte alors ? Elle grimaça en l’entendant. Ouais elle savait très bien ce qui aurait pu arriver si elle n’était pas tombée sur quelqu’un d’honnête.  Elle commençait à retrouver un peu de conscience et se souvient pourquoi elle avait bu. Elle n’eut pas le temps de répondre qu’il s’était levé pour aller faire je ne sais quoi et le vit revenir avec un verre avant qu’il ne se rassoit dans son fauteuil. « Merci pour … enfin pour ne pas avoir agit comme n’importe quel autre mec qui aurait eu envie de s’amuser facilement. Quoi que, je l’aurais sans doute mérité.» C’est Chul Hei qui approuverait ses paroles. Elle porta une de ses mains à sa tête, à croire qu’un concert de cymbales se déroulait à l'intérieur. Elle le regarda de nouveau. « Je vais devoir payer pour le temps passé avec toi ? Non pas que je m’inquiète de combien ça me couterait, mais … je veux pas que tu ais de problèmes à cause de moi … Je ne sais même pas comment j’ai fait pour marcher jusqu’ici. » C’est qu’elle s’impressionnait elle-même. Elle déglutit difficilement. « Je suis Ae Sook. » La jeune fille s’assoit correctement, avant de remonter ses jambes contre sa poitrine, passant ses bras autour, se mettant en boule, sans rien dire de plus. « Je n’étais jamais venu ici. Vous servez à quoi ? À part à satisfaire les désirs de nombreuses personnes en mal d’amour ? » demanda-t-elle un peu dépitée. C’était le destin qui avait décidé de l’avoir envoyé ici à cause des échecs qu’elle avait connu dernièrement dans sa vie amoureuse.


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 721
Age : 24
Sur le bateau je squatte : Sun Desk baby


Posté le Mar 19 Nov - 3:31

What the fuck ?

C'était ma semaine, en fait. Je me retrouvais toujours dans de drôles de situations. D'abord, je me suis retrouvé coincé dans un ascenseur avec une folle, enfin.. Ouais, elle m'a un peu prit pour un con sur le coup mais bon, elle a pas l'air si méchante que ça. Bref, après. J'ai du dire à une cliente qu'on était fermé, elle a eut le cran de me frapper. Non mais ça va, je suis pas un chien, je reste un être humain. Je lui ai manqué de rester, bah merde. La prochaine fois je la laisserait se faire reprendre par quelqu'un d'autre ou simplement virée par la sécurité, elle rigolera moins. Enfin bref, passons, là quoi ? Je venais de ramasser une demoiselle complètement saoule sur le canapé à l'entrée. En toute logique on allait fermé et c'est encore sur moi que c'est tombé. Quoique y a un collègue qui a tenté de s'en occupé mais je l'en ai rapidement empêché. Il voulait se la faire, ça se voyait dans ses yeux. Enfin bref, passons. Je suis encore là lorsqu'elle se réveille et j'ai eut la bonne idée de lui ramener de l'aspirine, ça marche bien, je le sais. Ouais. J'en ai besoin des fois. J'ai la bonne idée de lui demandé comment elle a dormi, elle a genre dormi deux heures, elle me connaît pas mais qu'importe. Sa réponse me satisfait. Mieux que d'habitude ? Ok ça me satisfait pas vraiment, au fond, je sais même pas pourquoi on se connaît pas, qu'est ce que ça peut me faire qu'elle dorme mal en général. Ouais, je lui demande pas d'ailleurs, de un ça me regarde pas, de deux je veux pas savoir là tout de suite. Je l'informe ensuite qu'un aspirine est posé sur la table, qu'elle s'inquiète pas je compte pas l'empoisonner ou une connerie comme ça, même si ça m'étonnerait que ces idées traversent son esprit, on sait jamais, certaines filles sont assez paranoïaques. Et elle je la connais pas. Elle a l'air un peu perdue. Alors je remit, ou pas, son esprit en place en lui rappelant qu'elle est dans le club d'hôtes et qu'elle a eut de la chance de tomber sur moi, je ne veux pas me vanter, mais c'est la pure vérité. Les collègues commencent à être un peu éméchés en fin de soirée et on envie de s'amuser. Alors bon. Elle a eut de la chance quoi, c'est tout.

Finalement je me lève pour aller me chercher un coca. J'ai soif et je vais pas me priver de boire un soda, ça y est. Passons. Je reviens ensuite m'asseoir en face d'elle, je bois un peu avant de lever les yeux vers elle. Elle me remercie, c'est toujours un truc que j'ai détester. Les remerciements, c'est le genre de mots ou tu sais pas quoi répondre. De rien, bah non parce que c'était pas rien, enfin .. si. Ou .. ou j'ai pas d'autre réponse en tête alors je me contente de lui lâcher un sourire pour toute réponse. Seulement la fin de sa phrase me fait tiquer. Elle l'aurait mérité ? De quoi elle parle. J'ai pas envie de lui demander, parce que ça me regarde pas, mais personne ne mérite qu'on abuse de son corps. Enfin.. Ouais non personne. Donc, elle a pas à dire ça. Mais je vais pas lui dire, déjà parce que ça me regarde vraiment pas et puis parce que j'ai pas envie de partir dans un combat de 'non..si' non merci ça ira. Sa question me surprends. Enfin non, pas vraiment. C'est vrai, un club d'hôte, en général on paye pour avoir de la compagnie. Je la regarde alors et réponds simplement « Non t'inquiètes pas. On est censé être fermés actuellement » Ouais, fin de soirée, tout le monde est déjà au pieu, à part moi. Enfin, j'allais pas la laissé là pour aller pieuter quoi. J'ai demander à un collègue en qui j'ai confiance de prévenir Khloé, histoire qu'elle se pose pas de questions. Alors il n'y avait pas vraiment de soucis là. Ae Sook hein ? Ça va c'est jolie comme nom. J'imagine qu'elle est coréenne pure souche, pas comme moi. Je lui souris légèrement « Enchanté, moi c'est Keenan » ça sonne presque faux venant de moi, enfin, presque. Je suis pas un être froid et sans relationnel, sinon je serais pas dans la merde, vu le boulot que j'ai quoi. J'ai plutôt l'habitude de la sortir cette phrase en fait.

Puis sa question me fait sourire à nouveau. À quoi on sert hein, même moi je le sais pas vraiment. Tenir compagnie à ds jeune femme, ou vieilles d'ailleurs, en manque d'affection ou de compagnie. Ouais en gros c'est ça, mais quoi de plus hein ? Y en a certains qui s'amusent, mais moi j'en fais pas vraiment partie de ceux là. Je couche pas avec mes clientes, non merci, après ça devient compliqué, c'est bon. Déjà que des fois elles s'attachent à toi et après tu mets trente ans à leur expliquer que ce n'est que professionnel, que t'es payé pour agir de cette façon avec elle. Alors si je devais en plus coucher avec, ça deviendrait des sangsues. Non merci, vraiment, je vais m'en passer. Je reprendre mon verre pour le finir avant de le poser sur la table basse. « à quoi on sert hein ? Même je sais pas vraiment. On est payé pour faire passer un bon temps aux jeune femmes qui viennent. En général elles ont besoin d'affection, ou juste de conversation, ça dépend quoi.. » En gros on est un peu des objets, ouais, c'est un peu ça, mais bon, ça paye alors.. Je la regarde « Et toi ? Tu es juste vacancière j'imagine.. » Je vois pas trop ce qu'elle ferait chez les personnels puis.. Je l'ai jamais vu dans le couloir des cabines de personnels alors.. ça m’étonnerait qu'elle fasse partie du personnel du bateau. Une question me brûle les lèvres, est ce que je dois la poser ou pas, ça relève du domaine de la curiosité là. Moi qui voulais pas me mêler d sa vie. « Dis moi... tu bois souvent ? J'veux dire, jusqu'à te mettre dans cet état ? Ou.. Il t'es arrivé un truc ?  »  Je m'arrêtes ensuite et lui souris « Au pire t'es pas obligée de répondre, ça me regarde pas après tout. »


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 07/11/2013
Notes : 607
Age : 23
Sur le bateau je squatte : sun desk


Posté le Dim 1 Déc - 4:30

What the fuck ?

Comment est-ce qu’elle s’était retrouvée là ? C’était une bonne question. L’alcool avait dû y jouer. C’était même indéniable. Elle avait enchaîné les verres alors qu’elle s’était promis de ne plus retoucher à une goutte d’alcool depuis la mort de son frère. Elle avait tenu jusque-là, mais ce soir avait été plus rude, tout son passé avait ressurgi et même ce qui ne concernait pas vraiment son frère. Chul Hei et Ki Seol par exemple. Savoir comment elle avait réussi à atteindre le pont où se trouvait le club d’hôtes allait sans doute rester un mystère, mais elle y était belle et bien. Sans réellement le savoir. Dans l’état où elle se trouvait, la seule chose qu’elle remarqua, c’était l’énorme canapé près de l’entrée et c’est en s’allongeant à moitié dessus qu’elle décida de ne plus bouger. Elle n’en avait même plus la force. Elle avait oublié qu’avec l’alcool, la tristesse s’évaporait, bien qu’il la mette dans un état proche de la déprime, mais ce qu’elle pouvait redouter le plus, c’était l’après. Quand elle commencerait à se souvenir de tout. Mais pour l’instant, elle pouvait souffler un peu. Le réveil avait été au mieux, bien qu’un féroce mal de tête la fit grimacer légèrement. Tentant de se remémorer de l’endroit où elle se trouvait, elle aperçut un jeune homme qui lui demande si elle a bien dormi, ce à quoi elle répond hésitante. Pour une fois qu’elle avait dormi sans faire de cauchemars ou juste en se réveillant toutes les heures ; enfin, elle n’avait pas dû dormir trop longtemps.

Il lui confirme qu’elle est bien au club d’hôtes et la jeune fille le remercie pour l’aspirine et le verre d’eau. Elle n’hésite pas à affirmer que s’il lui était arrivé quelque chose si par malheur elle avait été récupérée par un de ses collègues, elle l’aurait sans doute bien mérité. Vu tout le mal qu’elle avait fait à Chul Hei, il lui avait bien fait comprendre qu’elle était la pire de toutes en lui brisant le cœur alors qu’il avait été amoureux. Elle l’avait été aussi. Ae Sook avala l’aspirine en buvant une gorgée d’eau avant de reposer le verre sur la table. Elle se redresse légèrement et remonta ses jambes contre sa poitrine, se mettant en boule contre le canapé. Elle apprend que normalement le club est fermé et donc qu’elle n’aura rien à payer, non pas que cela la gêne. Se présentant, elle l’entend faire de même. Keenan. Ça ne sonne pas vraiment coréen, mais elle ne fait aucune remarque. Son mal de tête était encore présent. Ne sachant trop quoi dire ensuite, elle lui demande à quoi exactement il sert dans cet endroit, n’étant jamais venu ici. Faire semblant de se sentir désirée par des personne qui étaient payées pour ça n’était pas vraiment sa priorité. Elle lui jette un regard alors qu’il lui explique en gros ce à quoi cela consiste, sans trop rentrer dans les détails. Elle n’avait pas tort finalement. « Je vois … Et quand tu dis « faire passer du bon temps » à des jeunes femmes, c’est du bon temps comment ? » Elle n’eut pas besoin de détailler ses pensées, il n’y en avait pas besoin pour comprendre ce à quoi elle pensait.

Lui demandant si elle était vacancière, elle hocha la tête. « Oui … depuis le début de la croisière. » Elle qui n’avait pas envie d’y aller, la voilà à avoir traversé l’océan. Elle resta muette un bon moment, commençant à se souvenir du pourquoi elle avait bu comme ça et posa sa tête sur ses genoux. Fermant les yeux, elle les rouvrit quelques secondes après quand sa voix retentit de nouveau, elle la relève légèrement, posant son menton sur ses genoux et le fixe, le regard vide. Elle sourit, un peu pathétiquement avant de regarder ailleurs, fixant le verre d’eau à moitié vide sur la table. « Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu d’alcool en fait … bientôt un an … » Sa voix se brisa légèrement, mais elle se reprit avant de continuer. « Avant je ne faisais que ça. Boire, encore et encore pour oublier. Ça marche plutôt bien, sauf que le réveil est plutôt difficile. Surtout quand on apprend en retard ce qui s’est passé pendant que l’on était dans un état plus que lamentable. » Elle reste interdite un moment avant de reprendre. « Je n’ai plus besoin qu’il m’arrive un truc pour me mettre dans cet état, ou du moins le vouloir. » Elle pouvait piocher allégrement dans son passé. Elle le fixa de nouveau, elle ne voulait pas que la conversation tourne autour d’elle, alors elle tente habilement – ou pas – de détourner la discussion sur lui. « C’est une vocation d’être hôte ? Pouvoir être bien entouré toute la journée ou toute la nuit ? Où il n’y avait plus de place dans le room-service ou au bar ? » Elle le regarde, ça ne la regardait pas, mais elle voulait faire fuir tous ses mauvais souvenirs. Et toute cette culpabilité.


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 721
Age : 24
Sur le bateau je squatte : Sun Desk baby


Posté le Ven 20 Déc - 1:10

What the fuck ?

Finalement je me retrouve là, encore au club après le boulot. Et ça me plaît pas vraiment dans les sens où m'affaler dans mon lit était la première chose à laquelle j'avais pensé à saluant ma dernière cliente de la journée. Bref. J'suis pas là pour me plaindre hein. J'suis sur un bateau de luxe j'vais faire une croisière de malade, ma sœur va bien, elle est contente alors, de quoi j'me plains ? Je viens de ramasser une jeune fille sur un canapé à l'entrée du club, histoire de lui éviter de se faire choper par mon collègue qui semblait plutôt intéressé. Quand elle se réveille j'me dis juste qu'elle va me remercier et se barrer et que j'vais resté là comme un con à avoir un bug de quelques secondes avant d'enfin me décider à me lever pour sortir de ce club et aller me coucher. Mais.. non c'est pas comme ça que ça se passe. Contre toute attente, elle accepte mon aspirine déjà, un bon point. Puis après de courtes présentation elle me demande à quoi je sers. Genre là question à laquelle je m'attendais pas, mais alors pas du tout. Bref, je réponds finalement. De toute façon ça me coûte rien. C'est à elle que ça devrait coûter de rester avec moi là, mais non, chance pour elle, le club est fermé. Et puis elle est pas là de son plein gré, donc.. bref. Je réponds le plus clairement possible à sa question, mais sa curiosité semble être plus éveillé que je le penses. Et là, je reste un peu sans voix. Ouais, bon, je m'y attendais encore moins. Elle crois vraiment qu'on est des.. Je sais pas. Des prostitués ? Enfin, elle a le droit de se poser la question. « Si c'est ce à quoi tu pense. Non, on est pas payés pour coucher avec nos clientes. Certains le font, en dehors du travail quoi » Mais pas moi. J'suis pas le genre de mec à coucher avec n'importe qui, manquerait plus que ça. J'suis déjà peu fier de moi, si en plus je commençait à prendre la femme pour un jouet, je crois que ma sœur aurait toutes les raisons du monde de m'engueuler. J'ai beau avoir vécu dans la rue, j'ai encore des principes. Puis j'ai pas choisi d'être hôte alors, je me plaît pas dans mon pseudo métier, je fais avec quoi.

Bref, je préfère changer le sujet et parler d'elle. Par pure curiosité et non pour la juger je viens à lui demander s'il lui arrive souvent de se mettre aussi minable. Bon, elle est vacancières apparemment, à la limite, si elle a envie de se bourrer la gueule tous les jours c'est son droit, on risques pas de le lui reprocher hein. Bref, j'attends donc sa réponse sans rien ajouter pour le moment. De toute façon j'ai rien à dire. Après j'ai bien dit qu'elle était pas obligée de répondre donc si elle veut juste m'envoyer chier, qu'elle fasse. J'suis plus à ça près et ça serait compréhensible. Finalement elle me répond et je la regarde sans trop savoir quoi dire. Ok, elle semble plutôt bien rongée par quelque chose, un passé lourd peut être ? Ok mais c'est pas une raison valable pour se mettre aussi minable, selon moi. Ça ne change rien, à part le temps d'un instant quoi. T'as l'impression que tous tes soucis s'envolent quand tu te bourre la gueule, mais le lendemain, quand tu te réveilles, tu te reprends tout en pleine poire alors.. à quoi bon. Je sais pas trop quoi lui dire. Parce que j'ai pas à lui faire la morale, on se connaît pas. Alors quoi ? « Je vois.. » Ok très constructif, on pouvait pas faire pire. Sérieusement. Il y a des jours ou j'me déprime moi même quoi. Je retiens un soupire d'exaspération, je voudrais pas qu'elle croit qu'elle me saoule. Je baisse un instant les yeux sur ma boisson et porte le soda à mes lèvres, buvant un peu avant de reposer les yeux sur elle. Je pose ma boisson sur la table en souriant légèrement. Une vocation ? Tu parles.. « Non.. C'est pas ma vocation.. J'ai juste pas eut le choix.. Si j'voulais monter sur ce bateau.. C'était ça ou je montais pas.. » Et je pouvais pas laisser Khloé toute seule, impossible. Je lui avais promis que je ne la laisserais pas, jamais. Je suis ses yeux après tout.

Je regarde rapidement l'heure. Va falloir qu'on sorte si on veut pas rester enfermé. J'ai déjà passé une partie de nuit dans un ascenseur, le club non ça ira. Je la regarde et fini ma boisson avant de lui sourire légèrement « Il faut qu'on sorte de là sinon on va devoir passer la nuit ici.. » Je me lève après avoir fini ma phrase et comme par instinct.. automatisme ? J'en sais rien. Je lui prends la main pour qu'elle se lève elle aussi et sors du club avec elle. Même si elle a un peu décuvé, c'est encore trop ça. Je la regarde ne fois les portes du club derrières nous et la lâche doucement, me préparant tout de même à la rattraper au cas où elle viendrait à tomber. « Euhm.. Tu veux que je te raccompagne à ta cabine ? » Je sais pas pourquoi j'ai posé cette question. Mais c'est comme si j'allais pas être tranquille avant d'être certain qu'elle était bien arrivée dans sa chambre. Va savoir pourquoi. Ma sœur me dit souvent qu'il 'arrive d'être trop cool. Sérieux, j'aurai pu la laisser sur son canapé et simplement allé me coucher. Mais non. Non, moi il a fallut que je joue les héros quoi. Enfin bref. Je la regarde sans rien dire pendant un moment avant de rajouter « Ne te méprends pas hein, j'suis pas un pervers de base et je compte pas profiter de toi. » Autant le préciser, right ? On sait jamais, ça m'est déjà arrivé qu'on me regarde de travers. Genre parce que je suis hôte alors forcément je suis pas très net quoi.

_________________
《 ғorever ѕтαrтѕ тoɴιɢнт 》
Coz in this heart you're number 1. And no matter where we go, no matter where we run, just stay next to me coz you're all I need.


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 07/11/2013
Notes : 607
Age : 23
Sur le bateau je squatte : sun desk


Posté le Dim 19 Jan - 18:28

What the fuck ?

C’était la première fois qu’elle mettait les pieds dans le club d’hôtes, depuis le début de la croisière elle ne s’y était jamais rendue. Elle n’avait pas vraiment besoin qu’on lui donne de l’amour faux pendant quelques heures, de l’amour qu’elle avait acheté en plus. Quoi de plus pitoyable n’est-ce pas ? En plus elle avait cette vision des hôtes charmeurs, draguant à tout va la première fille qu’ils voyaient, juste en se souciant de leur porte-monnaie souvent bien garnis. Mais l’hôte sur lequel elle était tombée, bien malgré elle vu que ses derniers souvenirs la ramenaient au bar – comment diable avait-elle fait pour venir jusqu’ici d’ailleurs, enfin ce n’était pas le sujet ; l’hôte qui l’avait allongée sur ce canapé et qui lui avait offert cet aspirine était plutôt différent de toutes ces images que l’on avait en tête quand on parlait des hôtes. Et le fait qu’ils couchaient avec leurs clientes étaient ancrés dans la tête d’Ae Sook, mais elle hésitait à demander ça aussi crument au jeune homme. Il comprit rapidement où elle voulait en venir et il infirma cette idée, du moins on ne leur demandait pas de faire ça. Après, quand le service était fini, ils étaient libres de faire ce qu’ils voulaient. Elle hocha simplement la tête en guise de réponse, espérant qu’elle ne l’avait pas vexé. Finalement la langue de la jeune fille se délie sans trop réfléchir, elle n’allait pas trop non plus dans les détails, en fait, elle parlait comme s’il savait de quoi elle parlait. Elle avait beau ne pas le connaître, il avait beau ne rien savoir de sa vie, lui parler allégeait un peu, rien qu’un peu pour l’instant, le poids qui enfonçait sans pitié son cœur dans sa poitrine. Elle se fichait bien qu’il ait une réponse, rien que de parler à quelqu’un lui convenait. On lui avait toujours dit que c’était la meilleure solution. D’accord elle se sentait un peu plus légère, mais ça ne ferait pas revenir son frère, la douleur sera encore là demain matin. Ça ne changeait pas grand-chose. Ou alors elle était encore trop aveuglée pour s’en rendre compte. Trop enfermée dans le passé pour le comprendre.

Elle tourna la conversation vers lui, au sujet de son métier d’hôtes, une vocation peut-être ? Eh bien non, pas le choix. Elle pencha la tête sur le côté pour le regarder, intriguée. « Tu avais vraiment envie de faire cette croisière alors pour t’engager en tant qu’hôtes. Quelque chose t’attend à une des prochaines destinations ? » À chaque escale, des personnes montaient, d’autres descendaient, tandis que d’autres comptaient faire le tour du monde dans ce paquebot de luxe. Chacun ses envies. Son regard se pose sur lui alors qu’il semble soucieux de l’heure qu’il est, il l’informa qu’ils devraient quitter l’endroit pour ne pas se retrouver enfermés dedans. En effet, ça serait une bonne idée. La coréenne s’étira un peu et resta presque interdite quand il lui prit la main, ne s’y attendant pas vraiment, mais elle ne la retira pas pour autant. Elle leva les yeux sur lui et se releva pour le suivre en silence. Elle tituba un peu, ne marchant pas vraiment droit et du s’accrocher à Keenan pour ne pas tomber plusieurs fois de suite. Devant le club d’hôtes, il la lâche doucement et la jeune fille fait quelques pas de travers avant de se pendre de nouveau à son bras, s’affalant à moitié contre lui à cause de l’élan. Levant la tête, elle s’excusa se reculant un peu. « Désolée, j’ai la tête qui tourne. » Elle baissa la tête pour regarder ses jambes qui tremblaient un peu. « Et mes pieds refusent de marcher droit. » Une moue sur les lèvres, elle se frotta un peu la tête d’une paume de main en fermant les yeux avant de reprendre. « Je veux bien que tu me ramènes, merci. » Ce qui suivit la fit sourire et elle rétorqua. « Je pense que je l’avais deviné ça. Tu es différent de l’image des hôtes que j’avais. » Elle se tut un moment avant de souffler. « De toute façon je suis sûre que je t’aurais mis à terre en première. » Elle sourit, premier sourire sincère d’une soirée qui avait mal commencé dès qu’elle avait bu son premier verre d’alcool depuis plus d’un an. Elle jeta un coup d’œil à Keenan. C’est vrai qu’elle avait toute ses chances face à une carrure comme celle du jeune homme, ce n’est pas du tout comme si elle faisait presque la moitié de sa taille.

Le tournis qui suivit lui rappela qu’elle devait retourner à sa cabine. « Je suis sur le Sun Desk, aux suites classiques. » Pendue à son bras, la jeune femme commença à marcher le long du couloir. Elle lui laissa le choix des escaliers ou de l’ascenseur. Brisant le silence, elle se fit plus curieuse. « Tu es monté en Corée ? Je n’ai pas souvenir de t’avoir croisé… Quoi que je n’étais jamais allée au club d’hôtes. » Mais il n’y était pas 24h sur 24 non plus. « Sinon, tu es monté avec des amis ? Genre pour former un clan au club d’hôtes par exemple ? » Elle sourit avant de reprendre. « Tiens, fais-moi rêver. Quelle est la pire cliente que tu ais eu depuis que tu travailles ici ? Genre une qui a essayé de te sauter dessus ou même, tiens, un client masculin qui t’aurais fait du rentre dedans ? Tu fais l’hôte pour les hommes aussi ? » Après tout elle n’en savait rien.



 

What the hell happened to you ? △ Ae Sook

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ask Your Mum + Hell Paradise + Reznik le 30/04 à Béziers (34)
» ORIGIN'HELL news
» Bretz'Hell : "Living in youth"
» 22 Juin 2009 - Heaven And Hell (Tournefeuille, 31)
» L’Eglise refuse Highway to Hell aux funérailles