RSS

RSS



 

 

 El moustico enflamado ft June

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 10/11/2013
Notes : 178
Age : 25
Sur le bateau je squatte : Sun Desk


Posté le Jeu 12 Juin - 6:42

15 août; 18h47

Samedi après-midi l'air est chaud, le soleil vient caresser sa peau en la caramélisant délicieusement, et ce massage de la part de cette belle inconnue quel délice. C'est à se demander si il n'était pas en train de rêver, mais non ! Il n'est autre que Im Chul Hei, le briseur de cœur de ces dames, de ces messieurs à ses heures,  c'était son quotidien de se faire chouchouter par de sublimes créatures . Quoi ça sonne un peu vaniteux ? Et alors ? On a pas le droit d'être fière de ce que l'on possède ? Son esprit s'égare en pensant à la soirée à venir qui promettait d’être haute en couleur et riche en rebondissements. En effet il ya a quelques jours de cela, il s'était vu conclure un marché avec son acolyte de siphonnage de bouteilles, de verres les jours « sans », j'ai nommé Lee Jun Woo . Il aurait aimé plaindre son meilleur ami mais...non pas envie. Du moins, il considérait cela comme une petite vengeance vis-à-vis de la gifle magistrale qu'il s'était reçu. Certes il ne l'avait pas démérité, mais le voilà bien marqué et contraint de se tartiner de fond de teint pour camoufler cette teinte violette tirant presque sur le noir de sur sa joue. C'est que pour un non violent, il frappait fort le June ! Bref, revenons à nos moutons, du moins à nos petits deals. Les deux compères avaient convenu, oui bon le styliste avait proposé et Jun Woo avait accepté, de jouer le faux petit couple à une soirée donnée ce soir même. Pourvu que le photographe n'ai pas oublié de retirer «  son baobab dans les fesses » avant d'enfiler son costume, sinon il ne donnait pas cher de leur prestation .

Mais pour le moment, assez pensé à Jun Woo et toute cette histoire, les mains s'égarent sur sa peau et la belle se fait plus entreprenante. Ah ces filles du sud...toujours aussi..caliente. Vous connaissez la suite et la réputation de ce Don Juan ? Dans ce cas là, permettez moi de faire une ellipse et de laisser le brun profiter de son petit moment de plaisir de la journée.

18H47, et merde June ! Voici ce qu'il pensa lorsque son regard croisa son réveil. Lui qui pestait contre les personnes constamment en retard, voilà qu'il se mettait à imiter leur comportement. Ni une ni deux il prit la demoiselle de quitter les lieux qu'il était attendu, restant évasif sur la réelle raison de son départ. Pour sûre que la belle andalouse aurait une belle tranche de rire en écoutant son histoire du jour. Cette dernière partie, débute une course contre la montre. Douche, rasage, parfum-age, habillage, coiffage et dernier regard dans le miroir furent exécutés dans des temps records, néanmoins pas suffisant pour lui accorder le privilège d'être à l'heure. Il attrape  sa veste de costume et se mit à courir telle une furie dans tout le bateau. Arrivé à destination, non sans avoir bousculé une ou deux personnes et faillit renverser une pièce montée, il enfila sa veste et chercha du regard son compagnon d'un soir. Une fois repéré il fendit la foule afin de le rejoindre, à bout de souffle. [color=#333399«  Eyh....ça va ? [/color] Sentant le regard réprobateur de Jun Woo peser sur lui il haussa un sourcil. Quoi ? Oui désolé je suis en retard, en même temps...un sourire carnassier étirant ses lèvres au même moment... il y a des occasions qui ne se manquent pas.... »  Il attrapa au vol deux flûtes de champagnes et en tendit galamment une au photographe, déjà dans son rôle pour la soirée. « Mais, dis-moi, ton Roméo, il est déjà arrivé ou non ? »

À peine le temps de dire quoique ce soit qu'il comprit que le fameux harceleur se trouvait ici. Comment ? En voyant son ami se raidir droit comme un piquet. Il tenta de le détendre par une blague volant au ras de pâquerettes, un comble quand on est sur mer...  « Eyh déjà que t'as un baobab dans les fesses, si tu t'amuses à le faire remonter il va finir par sortir par tes oreilles ! ….Quoi c'est pas drôle ? Oui bon on ne peut pas être tout le temps en forme hein ! Bref, je pense que j'ai reconnu ton fameux lourds. Il est canon, dommage que je dois m'en faire un ennemi...dit il avec un air faussement peiné avant de saisir discrètement le bras de Jun Woo, mais néanmoins dans le champ de vision du nouvel arrivant. Il fit également exprès de parler un peu plus fort afin que le destinataire de ces mots puisse les entendre. «  Aors c'est lui chéri ?  Tsh... décidément, la galanterie se perd de nos jours.. insister aussi lourdement alors que tu disais non, j'aurais honte si j'étais lui. » Voyant que son petit manège fonctionnait  il effleura la main du photographe et lui souffla. «  Eyh June détend toi un peu, sinon il va griller qu'on jou un jeu, même si pour le moment...on s'en sort bien, je l'ai vu tirer le nez. »

La soirée promettait d'être rude, haut les cœurs et accrochez-vous moussaillons !

_________________

Heartbreaker
Don't get too close....It's dark inside, it's where my demons hide.
 


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 15/11/2013
Notes : 112
Sur le bateau je squatte : Sun Desk


Posté le Sam 19 Juil - 21:31

15 août : journée à marquer d'une pierre blanche. Ou noire, plutôt. Très, très noire. Pour sûr, c'était une date que June n'oublierait pas de sitôt. Le jour de la honte ultime et inoubliable. Déjà pas nécessairement bon acteur à la base, le rôle que June aurait à tenir ce soir serait assurément le plus pénible de sa vie. Celui d'un homme amoureux... D'un homme. Bon sang. Et pas de n'importe lequel : un de ses meilleurs amis s'était « gentiment » proposé - même si Jun Woo ne pouvait s'empêcher de se demander si cette délicate attention ne tenait pas d'un quelconque sadisme à son égard. Trop aimable.

Quoi qu'il en soit, June s'était préparé en bonne et due forme pour retrouver Chul Hei. L'idée de lui poser un lapin lui avait certes traversé l'esprit. Mais d'une, ça n'aurait pas été correct, de deux, il aurait continué à se faire stalker par cet indésirable dragueur de croisière. Or, le but de la manœuvre étant justement d'éloigner ce zigoto, ça aurait été dommage. Mais le prix était tout de même cher à payer. Tant pis, peut-être que le jeu en valait la chandelle. Bien que le photographe en doutait fortement, bien loin d'être prêt à être aussi détendu qu'il ne l'eut souhaité.

L'heure fatidique approche. La mort dans l'âme, June sort de sa cabine, direction le pont. Croisons les doigts pour que Chul Hei ne soit pas déjà présent au dit lieu : il ne préférait pas imaginer quel accueil ce dernier aurait pu lui offrir.

Par chance, le styliste semblait avoir eut la brillante idée d'être en retard. Joie ? Pas vraiment, quand les yeux de June se posent sur l'ennemi n°1. Feignant de ne pas l'avoir aperçu, le photographe se trouver à traînasser, yeux rivés sur son téléphone, usant de toute sa crédibilité pour faire croire qu'il avait reçu un message de la plus haute importance.

La voix familière de son ami se fait bientôt entendre. Regard réprobateur de la part de June, sans savoir s'il le maudissait d'être en retard, ou d'être venu, tout court. Ignorant sa première question, Jun Woo répond : « Pas de problème. Je t'en aurai pas voulu si tu t'étais davantage attardé. » Un brin cynique, un brin froid... Le photographe s'empresse de saisir la coupe de champagne qui lui est tendue pour la finir d'un trait. « S'cuse... T'as pas idée comme je suis tendu. Promis, j'vais essayer de faire mieux. » dit-il en adressant un sourire désolé à son ami.

La question fatidique est alors posée. Oui. Celui-dont-ne-doit-pas-parler était là. A quelques mètres, aux aguets, yeux baladeurs aux quatre coins de la foule à la recherche du photographe. June se tend instantanément, le regard rivé sur l'indésirable, malgré lui. Chul Hei ne manque pas de relever l'état des faits, profitant pour tacler son ami. Un petit regard blasé est adressé au styliste quand celui-ci reconnaît le lourdingue comme étant canon. « J't'en prie, je te laisse ma part sans aucun regret. » tente de plaisanter Jun Woo, lui même un peu... Écœuré. Nouvelle coupe de champagne saisie, buvons pour oublier le cataclysme en perspective. Chul Hei vient saisir le bras du photographe, qui s'efforce de se détendre un peu. Chose qui arrive presque à se faire... Jusqu'à ce que le styliste ait quelques mots prononcés plus forts de que de raison. June déglutit. Son visage se tourne vers son ami, avec grande difficulté. A tel point qu'il jurerait entendre ses cervicales crisser, comme un vieux rouage mal huilé. « Tu as raison mon amour. » articule t-il, s'arrachant lui même les mots de la gorge. Un large sourire crispé est adressé au styliste, avant que ce dernier ne se penche un peu vers l'oreille de June pour y souffler quelques mots. Se détendre. « T'es gentil, j'vais faire ce que je peux. » maugrée t-il. Histoire de ne pas attiser davantage l'attention de l'indésirable, il feint d'avoir entendu une bonne plaisanterie de la part de son amant, soufflée en messe basse. « Haha, qu'est ce que tu es bête ! » clame t-il en posant une petite tape sur le bras de Chul Hei.

Par une malchance évidente, l'indésirable s'avance, visiblement pas rebuté. Un spectacle qui suffit à horrifier June. Une nouvelle bonne gorgée de champagne est prise avant que l’intrus prenne la parole. « Bonsoir, Jun Woo. » Le concerné manque de s'étouffer. « Jin Sang ! Je ne pensais pas te voir ici. » reprend-il après une quinte de toux. La blague ! « Je te présente Chul Hei. » dit-il en levant une main vers le concerné. « Mon ami. » Ouais bon, c'était un peu difficile de dire autre chose... Mais vu l'insistance de son ton, Jin Sang allait probablement comprendre que ce n'était pas platonique, hein ?


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 10/11/2013
Notes : 178
Age : 25
Sur le bateau je squatte : Sun Desk


Posté le Jeu 7 Aoû - 19:23

À peine commencée, la soirée débutait sublimement par un retard de la part du styliste, qui avait une nouvelle fois jugé que désir et plaisir ne pouvaient pas attendre. Moralité ? Il s'était retrouvé à courir tel un fou furieux dans tout le navire afin de rejoindre June dans les plus brefs délais. D'ailleurs....ce dernier semblait ravi de le voir ,l’accueillant d'un regard réprobateur. « Pas de problème. Je t'en aurai pas voulu si tu t'étais davantage attardé. »  Ambiance...Une flûte de champagne fut vidée en un temps record avant que le plus vieux ne reprenne. « S'cuse...t'as pas idée comme je suis tendu. Promis, j'vais essayer de faire mieux. ». Chul Hei vit bien l'air navré de son ami et lui tapota doucement le dos, il devait détendre ce dernier et vite ! Sinon il ne donnait pas cher de leur petit jeu. «  Si, comme la ficelle du string d'une big mama brésilienne qui se croit encore Reine du Carnaval de Rio ! ». La finesse et le bon goût, toujours ! Mais maintenant, voici venu le temps de la question qui fâche, court laps de temps en fait. En effet, le galant de Jun Woo, comme répondant à un appel de magie noire, apparu dans le champ de vision du brun qui ne se gêna pas pour dire qu'il trouvait ce dernier fort à son goût, lui attirant un regard blasé de la part du photographe. « J'ten prie, je te laisse ma part sans aucun regret. » . Taquin le Don Juan lui décocha un petit sourire tout en lui mettant une petite claque sur son fessier. «  Allons donc June, je préfère de loin tes fesses sublimes ! ».

Mais maintenant trêve de plaisanterie, l' 'ennemi' était là et guettait le moment où il pourrait s’infiltrer dans une brèche. Vite ! Il fallait réagir ! Chul Hei avait saisi son ami par le bras en mimant une parfaite mascarade de l'amant échaudé par le comportement des « rustres » qui faisaient rage en dehors de la bulle conjugale. Si il le pouvait, le styliste serait le premier à rire de la situation, lui, en train de critiquer ses semblables . Si on pouvait lui décerner un oscar pour son hypocrite interprétation durant cette soiré, il le gagnerait sans aucun problème. Néanmoins, la réaction de Jun Woo est loin d'être une réussite, elle. Le jeune homme s'était une nouvelle fois tendu plus que de raison tout en s'arrachant un « Tu as raison mon amour. » . La voix du styliste se fit basse « Quel naturel, bordel June imagine que je suis un canon à gros sein merde... peut-être que ça t'aiderai non ? » . Il avait alors continué de lui parler en lui sommant de se détendre sous peine de tout faire capoter, ce qu'ils ne désiraient pas, pas après tout ce cirque de déjà fait....  « Tes gentil, j'vais faire ce que je peux. ». Ce qu'il peut ne semblait être résolument pas assez, pourvu que l'autre rapace ne sente pas l'odeur de leurs cadavres en décomposition ! Tient, il semblerait que le photographe ai consenti à faire quelques efforts en faisant mine d'avoir entendu une plaisanterie à l'instant soufflée à son oreille. « Haha, qu'est ce que tu es bête ! ».

Hélas pour les deux compère, ce spectacle n'avait pas suffit à repousser le prétendant du plus vieux qui s'avança vers le couple. « Bonsoir, Jun Woo. ». Chul Hei haussa un sourcil, ce n'est pas la politesse qui étouffait ce plouc, « Jin Sang ! Je ne pensais pas te voir ici. » et il ne fera pas de commentaire sur Jun Woo qui était en train de s'étouffer à moitié avec son verre. Néanmoins, toujours dans son rôle de parfait petit-ami il n'eut pas d'autre choix que de tapoter doucement sur le dos de son prétendu amant avec une mine inquiète . «  Eyh doucement June, le styliste appuyant bien sur ce surnom familier preuve de son intimité avec le jeune homme, tu ne vas pas finir la soirée à ce rythme la chéri. » Le dernier surnom ayant été lâché avec toute la décontraction et le naturel dont pouvait faire preuve un habile comédien, non son Oscar il y tenait!Maintenant qu'il était sur la bonne voie et que la proie était ferrée, il ne manquait plus qu'à la travailler au corps . « Alors June, tu ne me présente pas à ce jeune homme ? ». Le ton était clairement glacial, il devait faire sentir  à l’intrus qu'il était de trop, et puis...jouer le petit-ami jaloux ne le changeait guère de ce qu'il vivait il y a deux ans alors qu'il était encore avec Ae Sook. Un véritable chien de garde qu'il était il paraît...

« Je te présente Chul Hei.  La main du styliste se pressa alors contre la taille de Jun Woo et l'attira possessivement à lui . Mon ami. » .  Le styliste ne lâcha pas le plus vieux tandis que de son autre main il levait sa flûte de champagne en direction de l'indésirable. «  Ravi de faire votre connaissance Jin Sang....Pas trop déçu j'espère ? ». Son interlocuteur sembla étonné par ses paroles, l'interrogeant du regard. Chul Hei se fendit de son sourire le plus hypocrite et continua tout en satisfaisant la curiosité de leur agaçant hôte. « Ah oui, June et moi n'avons aucun secret l'un pour l'autre vous voyez, alors...j'ai eu vent de vos ardeurs répétées à son encontre, un tel zèle dans la conquête de l'autre est fort louable de nos jours... Hélas pour vous...La main du styliste affermit sa prise sur la taille de Jun Woo...vous-vous êtes aventuré sur une chasse gardée. Mais l'erreur est humaine, si mon cher Jun Woo vous avait dit qu'il était en couple, vous n'auriez sûrement pas continué. Ahahah, qu'est-ce que tu peux être timide June, ça me fera toujours fondre. Et sinon vous faite quoi dans la vie ? » Culotté, impertinent et incisif tel était le styliste et ce soir il ne faisait pas dans la dentelle, pour le coup, il se demandait bien si  l'homme face à eux allait tenir bon ou fuir devant l'adversité...

_________________

Heartbreaker
Don't get too close....It's dark inside, it's where my demons hide.
 


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 15/11/2013
Notes : 112
Sur le bateau je squatte : Sun Desk


Posté le Jeu 7 Aoû - 22:20

Une petite plaisanterie est adressée à June pour le détendre un peu... Et bon, si c'est clair que la finesse n'est pas au rendez-vous, ça a au moins le mérite de le faire se dérider un petit peu ! Un petit sourire contrit est adressé, à Chul Hei... Sourire qui disparaît fissa quand le styliste répond au fait que June se passerait bien de l'indésirable boulet. Le photographe ouvre la bouche pour répondre, mais... Rien ne sort. Outré ? C'est pas le mot, mais bon ! Jun Woo finit par ne rien dire, se contentant d'adresser un regard blasé. Pas mieux.

De toutes façons, June n'a pas le temps d'adresser une quelconque réprimande. Il est là. Aux aguets. Droit devant. Pas le temps d'agir, Chul Hei prend les devants, naturellement. A la grande différence de son compagnon, qui patine dans la choucroute à essayer de jouer son rôle. Trop crispé, par naturel. Sourire trop large, voix trop mielleuse. Son amant improvisé ne manque pas de lui faire remarqué. L'imaginer en canon féminin ? « J'veux pas te vexer, mais t'as pas vraiment d'attributs qui pourraient m'en donner ne serait que l'illusion. » marmonne t-il, ne voulant pas être entendu. Un soupir est lâché... C'était vraiment pas le plan du siècle. Loin de là. L'envie d'abandonner traverse l'esprit du désemparé... Mais bon, partir sans persévérer, c'était probablement signer son arrêt de mort auprès de son ami, non ? Il voyait déjà le styliste lui bassiner avec les oreilles sur ses penchants pas assumés, tout ça... Ça lui donnait déjà mal au crâne, et il ne souhaitait pas une dispute similaire à celle de la dernière fois.

Quoi qu'il en soit, aucune échappatoire ne semble possible. Jin Sang avance à grands pas et semble fermement décidé à faire la conversation. Imbécile, jure intérieurement June. Manquant de s'étouffer, il laisse échapper quelques quintes de toue tandis que Chul Hei lui tapote le dos. Un petit sermon est adressé en même temps. « Ne sois pas ridicule, tu sais que je tiens bien. » répond naturellement le photographe avant de terminer son verre – cette fois-ci sans s'étouffer.

Coincé entre un iceberg et un boulet. Voilà l'impression qu'a soudainement Jun Woo quand il entend le ton inhabituellement glacial de son ami. Tâchant d'en faire fi, il fait de brèves présentations, sentant une main se resserrer sur sa taille. Soupirant longuement pour se détendre au maximum, l'astuce fait mouche et ne semble pas interpeller Jin Sang. Amen. En même temps, ce dernier semble bien plus absorbé par les mots adressés par le styliste, plus froid que jamais. L'indésirable semble un peu perdu, le regard fuyant, sa pomme d'Adam trahissant des déglutitions fréquentes. De quoi satisfaire June, qui voyait maintenant les rôles inversés... Et pourtant, il était loin d'être parfaitement à l'aise ! Non content de la main de Chul Hei, le styliste peignait un tableau qui le rendait plus gêné qu'autre chose. Parce que bon... Ne pas savoir être suffisamment ferme pour repousser des avances et demander à son « petit-ami » de le faire, c'était pas le summum pour gonfler son ego, quoi ! Une fois encore, June trouvait cette situation parfaitement ridicule... Mais arrivait à peu près à le camoufler pour le coup, le regard rivé sur l'imposteur à ses côtés, un sourire vague aux lèvres. Nouveau petit reproche de la part de Chul Hei, camouflé sous une flatterie... Habile ! Verre à nouveau rempli par un serveur passant par là, June sirote une courte gorgée, cette fois-ci, avant de répondre, amusé : « Tu sais bien que je ne sais pas dire non ! » … Et merde. Regard amusé et intéressé de Jin Sang pour le photographe, dont le regard se plonge dans celui de Chul Hei, laissant briller une lueur de panique. Longue gorgée. Très longue gorgée. Vite, rattraper le truc. Le styliste avait parlé du métier de l'indésirable, hein ? Le concerné n'a pas le temps de répondre. « Heu oui, bref. Sinon, Jin Sang travaille dans le commerce, si je ne m'abuse. » Acquiescement de l'intéressé, qui semble un peu remis des paroles du glacial styliste, plus amusé par les bourdes enchaînées par June. Ce dernier, quoi que la tête tournée vers d'autres convives à la soirée, sentait le regard de l'intrus. Bon... Histoire de compenser la gaffe faite précédemment, le photographe vient à son tour faire un effort. Sa main vient se poser sur le dos du styliste pour remonter jusqu'en haut, les doigts venant effleurer la nuque découverte du col.


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 10/11/2013
Notes : 178
Age : 25
Sur le bateau je squatte : Sun Desk


Posté le Sam 9 Aoû - 20:47

Il semblerait que la plaisanterie, certes à ras les pâquerettes, ai fait mouche ! Jun Woo semblant se détendre quelque peu et adressant même un petit sourire, bien qu'un peu pincé, au styliste. Du moins jusqu’à ce que ce dernier ne lâche les paroles de trop et ne vienne choquer à nouveau son compagnon pour la soirée. Quel coincé ce June quand il s'y mettait ! C'est sous son regard blasé que le brun avait rajouté une couche avec un petit sourire feignant l'innocence même. Expression fort rare à apercevoir sur le visage du plus jeune d'ailleurs... «  Quoi j'ai bien le droit de te faire un compliment non ? ». Et puis... qui avait commencé à laisser traîner son regard hein ? Quoi ? Il fallait bien que le styliste aie une bonne excuse ! Mais revenons à nos moutons, ou plus précisément, à nos deux faux tourtereaux  et leur invité surprise. En effet, à peine Chul Hei avait-il eu le temps de jouer les anges que le fameux galant du photographe s'était avancé vers eux.

Encore une fois, le malaise du plus vieux était palpable et ses mimique crispées manquaient à out instant de faire tomber leur mascarade à l'eau. Note à June de la part du styliste : prendre des cours de théâtre ! Cherchant de quoi décrisper ce dernier et tentant le tout pour le tout, le Don Juan avait soufflé l'idée de l'imaginer en belle et plantureuse créature. Ce qui se solda par un bide retentissant... « J'veux pas te vexer, mais t'as pas vraiment d'attributs qui pourraient m'en donner ne serait que l'illusion. » marmonna Jun Woo qui semblait de plus en plus désemparé. Le styliste aussi d'ailleurs qui lâcha sur un ton bas et ironique. «  Désolé, j'ai oublié ma robe au vestiaire.... Et puis t'es un artiste, un peu d'imagination que diable ! ». Maintenant les messes basses n'étaient plus autorisée, leur invité indésirable venant tout juste d'arriver à destination. À la vue de son galant Jun Woo avait manqué de peu de s'étouffer avec son verre sous le regard soucieux de son « amant » qui lui avait tapoté le dos. « Ne sois pas ridicule, tu sais que je tiens bien. » Heureusement qu'ils avaient un spectateur, sinon le styliste ne se serait pas gêné pour faire remarquer que la seule personne ridicule ici, c'était la poule-mouillée qui lui servait de meilleur ami. En fait, c'était une bonne chose que Jin Sang se trouvait là, car, une nouvelle fois, les paroles du brun auraient dépassé ses pensées. Note à lui-même : apprendre à réfléchir avant de parler !

Le fameux Jin Sang intronisé par le photographe Chul Hei n'avait pas perdu de temps pour mettre mal à l'aise et inviter le plus rapidement possible son ennemi du jour. Sa froideur polaire sous couvert de sourires mielleux semblait payer au vu des fréquentes déglutitions et regards fuyants de son challenger. Il ne fallait pas oublier que le styliste avait eu un entraînement de premier choix : le monde de la mode ! Comme le disait si bien la plus ancienne couturière de l'atelier, qui lui manquait énormément au passage, «  Le monde de la mode, c'est un aquarium de requins entouré de crocodiles....avec des piranhas autour ! ». Impossible pour lui de démentir les dires de son aînée . Chul Hei avait apprit à survivre et se fondre au milieu de ces dangereux prédateurs, devenant l'un d'eux-même, alors ce n'était pas une vulgaire sardine qui allait l'effrayer. En bref, l'ennemi n'allait pas tarder à battre en retraite la queue entre les jambes. Du moins ..avant que Jun Woo ne gaffe...

« Tu sais bien que je ne sais pas dire non ! ». Si il avait pu, le Don Juan aurait applaudi à quatre mains cet imbécile ! Cette remarque n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd et le prénommé Jin Sang affichait de nouveau un beau sourire amusé. Le brun allait tenter de rattraper le coup mais fut devancé par son «  petit-ami » qui préféra s'embourber dans la parlotte. « Heu oui, bref. Sinon, Jin Sang travaille dans le commerce, si ne ne m'abuse. ». Chul Hei rebondit dessus immédiatement et questionna poliment l'intéressé . « Commerce ? De quelle entreprise êtes-vous dépendant ?On lui répondit qu'il s'agissait d'une entreprise de textile. Oh ! Intéressant, il se peut que nous ayons collaboré alors la maison où je travaille, je suis styliste, est en partenariat avec votre entreprise. Une chose est sûre que ce soit dans le commerce ou dans le milieu de la mode les places sont chères et.... la main du styliste intercepta celle de Jun Woo qui s'était égarée dans son cou, la ramenant à sa bouche afin d'y déposer un baiser brûlant tout en fixant froidement son interlocuteur... on défend avec ardeur sa place.... ». Petit rire gêné pour Jin Sang qui devait de plus en plus se sentir de trop. Il fallait dire que le styliste ne ménageait pas ses efforts afin qu'il prenne congé, et puis...il fallait avouer qu'il n'était pas si désagréable que ça de jouer avec Jun Woo. Joindre l'utile à l’agréable, voilà ce qui illustrait parfaitement la situation. Une chance que le plus vieux n'était pas doué de don de  télépathie, sinon le Don Juan aurait été bon pour recevoir le « jumeau » de son bleu sur son autre joue !

Des nouvelles coupes passent à leur hauteur, Chul Hei se saisi de deux d'entre-elles et en tendis une galamment à son ami. Espérons que ces verres lui donneront du courage, l'ennemi n'était pas décidé à quitter le navire il semblerait....

_________________

Heartbreaker
Don't get too close....It's dark inside, it's where my demons hide.
 


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 15/11/2013
Notes : 112
Sur le bateau je squatte : Sun Desk


Posté le Dim 10 Aoû - 0:32

Le droit de faire un compliment... Mouais ! Jun Woo garde cette moue désapprobatrice au visage encore quelques instants, avant de l'oublier rapidement. Ils avaient d'autres chats à fouetter. Quelques plaisanteries sont encore échangées pour essayer de détendre le photographe, ce qui de toute évidence, ne fonctionne pas vraiment. Trop tendu, trop stressé. La seule façon d'oublier les circonstances semblait d'enfiler les verres, les uns après les autres. Comportement qui ne semble pas plaire à Chul Hei, vu la remarque faite par ce dernier. Jun Woo connaissait ses limites, voyons ! Et pour l'heure, il préférait se la jouer artiste déprimé, à noyer son infortune dans l'alcool, plutôt que de jouer pleinement cette mascarade montée de toutes pièces par le styliste.

Les paroles glaciales de Chul Hei fusent et enfoncent le pauvre négociant plus bas que terre. Ne sachant plus où se mettre dans ses circonstances, le photographe se contente de siroter son champagne en silence, tout en observant le visage de Jin Sang se déconfire petit à petit. Il parvient tant bien que mal à omettre la main invitée de son ami, gardant le silence.

Malheureusement, cette passable détente ne dure pas. Évidemment, June se devait de gaffer. Ridicule. L'envie de se jeter au dessus de la rambarde pointe le bout de son nez quand deux regards amusés devant cette bourde lui sont accordés. Le jeune homme arrive tant bien que mal à se rattraper aux branches, parlant de la carrière de l'indésirable. Chul Hei rebondit aussitôt, engageant une conversation plus légère avec le commercial. Tout du moins, en surface, car ce champion de comédie parvient une fois encore à rappeler à Jin Sang à quel point il était de trop dans cette situation. La main posée sur la nuque est saisie et ramenée à ses lèvres, qui y déposent un baiser.

Il faisait chaud soudainement, non ? La faute à l'alcool, ça. Et pourtant, voilà que Chul Hei tend une nouvelle coupe. La quatrième ou la cinquième ? Bah, peu importe. June adresse un sourire à son prétendu amant, avant que son regard ne revienne à Jin Sang, qui semble plus gêné que jusqu'à dès lors. Il s'étonne alors : « Chul Hei ? Tu ne proposes pas un verre à Jin Sang ? » s'étonne t-il, s'amusant un peu de la situation. Un autre serveur passant par là, une troisième coupe est saisie et tendue à l'intrus. « A quoi trinquons nous ? » demande t-il plus pas rhétorique qu'autre chose, ayant déjà une idée sur la question. « A nous deux, tiens. » dit-il en se tournant vers son ami, le fixant quelques instants le temps que leurs verres ne teintent. Un moment de battement s'en suit. « Oh et à toi aussi Jin Sang. » Mais à part quoi ! Nouveau tintement de verres, June boit cette fois-ci son verre avec davantage de parcimonie.

Une gorgée terminée, le photographe laisse échapper un long soupir. Ça allait mieux. De sa main libre, June vient saisir celle de son voisin, en silence. Il était davantage confiant et détendu. Jin Sang n'allait pas tarder à craquer, c'était sûr. Encore un petit effort ! Et allez savoir pourquoi, mais June était prêt à les faire si c'était pour avoir définitivement la paix. Jin Sang se racle la gorge, cherchant visiblement encore à faire la conversation, mais plus innocemment cette fois-ci. « Et hm... Ca fait longtemps que vous êtes ensemble ? » Regard de June vers Chul Hei, feignant l'hésitation. « Ho, je ne sais plus exactement. Deux ans, il me semble ? » demande t-il à son compagnon d'infortune, cherchant une confirmation mensongère.


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 10/11/2013
Notes : 178
Age : 25
Sur le bateau je squatte : Sun Desk


Posté le Dim 10 Aoû - 16:28

Tshh ! Si maintenant on avait plus le droit de faire des compliments, où allait le monde ? Quoi il n'y aurait pas un peu comme de la mauvaise foi de la part du styliste ?  Oh, si peu... Une chose est sûre, ce n'est pas Jun Woo qui approuvait ses paroles, conservant une moue réprobatrice. Et elle n'allait pas partir de sitôt car les autres plaisanteries du brun semblèrent glisser sur le plus vieux. Plus vieux, qui s'était réfugié dans la consommation compulsive d'alcool. Il en connaissait un qui allait avoir du vent dans les voiles pour rentrer dans sa chambre.  Et il continue encore, malgré la remarque du styliste à ce sujet, on dirait une gonzesse coincée tient ! Non Chul Hei on tourne sa langue sept fois dans sa bouche et l'on se tait à part pour parler au délicieux invité Jin Sang pensa le Don Juan. En parlant du nouvel arrivé, plus les minutes passaient et plus ils semblait se décomposer sous le flot de paroles glaciales du styliste. Ce dernier n'espérant qu'une chose, l'abandon rapide de son challenger du soir. Après cela Jun Woo serait plus détendu et ils pourraient enfin profiter de la soirée, séparément cette fois-ci !

Néanmoins c'était sans compter sur la bourde du photographe qui met magnifiquement les pieds dans le plat. Il connaissait ses limites hein ? Si ce n'est pas l'alcool qui est responsable de cette bévue, Chul Hei ne manquerait pas de taquiner son ami à cet effet le lendemain. Le styliste tenta tout de même de ramasser tant bien que mal les pots cassés en  montrant une nouvelle fois que le négociant en textile n'était résolument pas à sa place en leur compagnie. Étaient-ce de brèves rougeurs que Chul Hei avait eu l'occasion d’apercevoir sur les joues du plus vieux ? Oh et puis ça lui était égal, quelle vierge effarouchée celui-là parfois ah ah !

Nouvelle coupe de champagne pour les deux acolytes, le styliste ayant bien évidement fait exprès d'oublier leur hôte indésirable. « Chul Hei ? Tu ne proposes pas un verre à Jin Sang ? ». Un sourire faux et un ton mielleux de circonstance furent alors emprunté par le brun qui leva son verre une première fois à l'intention de Jin Sang. «  Oh je suis désolé, même moi je me mets à gaffer ce soir ah ah ! Toutes mes excuses Jin Sang. » . La pensée n'étant bien évidement pas là. L'intrus agite la main dans les airs signifiant qu'il ne lui en tenait pas rigueur. La sincérité elle aussi manquait à ce geste, quelle belle bande de comédiens tout de même ! « À quoi trinquons nous ?  Jun Woo ajouta très rapidement. À nous deux, tiens. » . Chul Hei fit teinter son verre contre le sien . « À nous ! ». C'est que quelques instant plus tard que les deux compères se retournèrent vers leur invité d'honneur. « Oh et à toi aussi Jin Sang. ». Les verres se levèrent et trinquèrent à nouveau.

Le verre de Jun Woo bien descendu, le styliste surprend ce dernier à venir se saisir de sa main . Le brun ne cilla pas et se contenta d'entrecroiser leurs doigts en jetant un regard en chien de faïence à Jin Sang qui tenta de meubler la conversation comme il put. «  Et hm.. Ça fait longtemps que vous êtes ensemble ? ». Regard du photographe pour le styliste avant qu'il ne se décide à répondre en feignant l'hésitation. « Ho, je ne sais plus exactement. Deux ans, il me semble ? ». Une nouvelle fois le Don Juan prit les rênes et ramena à lui le plus vieux de sa main libre, laissant cette dernière s'égarer sur la hanche de ce dernier paresseusement. Il tourna la tête vers Jin Sang avec un sourire éclatant. «  En fait c'est difficile de vraiment donner une date précise, voyez-vous, nous sommes amis depuis le lycée. Jun Woo préférait flâner et a redoublé une classe, c'est comme ça que nous nous sommes connus. Et puis vous connaissez la suite, au début vous êtes amis, le temps passe, les sentiments s'invitent et vous vous retrouvez en couple avec votre ancien meilleur-ami. C'est fou les surprises que peuvent vous réserver la vie... Et enfonçant le clou il posa brièvement ses lèvres sur celles de son amant improvisé...Et la plus belle se trouve à côté de moi ce soir. ». Mon dieu que ça dégoulinait de bon sentiments, si avec ça la vermine ne déguerpissait pas, il sautait par dessus bord.

Mais il semblerait que cette dernière manœuvre ai fait mouche, les requins peuvent encore un peu attendre. Le sourire déconfit et le regard fuyant Jin Sang prit la parole en levant son verre en direction des deux tourtereaux. «  Euh... soyez très heureux ensemble, vous formez un très beau couple en tous cas...Pardonnez-moi, mais une connaissance m'attend, bonne soirée ! ». Leur hôte ne se fit pas prier pour claquer les talons et rapidement s'enfuir après une telle défaite, cachant sa honte dans la foule environnante. Chose faite, Chul Hei retire sa main et s'écarte légèrement de Jun Woo tout en lui tendant son verre. « À notre réussite ! Tu vois que ce n'était pas si difficile que ça. Un petit coup de coude accompagna les dires du stylistes. Alors tu vas te brosser combien de fois les dents en rentrant ? »

_________________

Heartbreaker
Don't get too close....It's dark inside, it's where my demons hide.
 


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 15/11/2013
Notes : 112
Sur le bateau je squatte : Sun Desk


Posté le Mar 12 Aoû - 23:48

Impolitesse voulue, ou non ? Connaissant Chul Hei, ça étonnait quelques peu June. Il se doutait que son ami avait volontairement oublié Jin Sang. Tout du moins, il l'espérait ! Quoi qu'il en soit, le photographe ne tarde pas à intercepter une troisième coupe de champagne et à la tendre au troisième homme, tout intrus soit-il. Jun Woo ne manque pas de faire remarquer son étourderie au styliste, qui ne tarde pas à s'excuser pour ce cruel manque de savoir-vivre. Les verres tintent bientôt à l'intention du duo d'imposteurs, qui cette fois-ci ne manquent pas de trinquer aussi au commercial... Mais à part, quoi !

Jin Sang devait probablement commencer à sentir qu'il était de trop, en témoigne le ton gêné employé lors de sa question... Mais ce comportement seul suffisait à prouver que la bête était coriace. Mais pas moins ridicule aux yeux de June, qui commençait à se sentir pousser des ailes. Ce dernier fait preuve de spontanéité, prenant les devants pour répondre, sortant une durée au hasard, interrogeant Chul Hei du regard. Le styliste revient poser sa main sur la hanche de son compagnon, avant de surenchérir, s'adressant à Jin Sang. Un récit est fait d'une voix mielleuse, résumant globalement leur relation factice, et pourtant basée sur des faits réels. Ça ne manque pas d'amuser Jun Woo qui, un peu long à la détente, n'a aucun réflexe de « survie » quand le styliste vient lui voler un baiser. De quoi s'en étonner lui même !

En tout, ces devants sont efficaces. La mine dépitée de Jin Sang et son ton embarrassé annoncent son départ imminent... Qui arrive, enfin ! Il invente une excuse, tourne les talons et disparaît. Grand soupir de soulagement de la part de Jun Woo, qui ne manque pas d'afficher un sourire victorieux. Ils trinquent à nouveau, à leur victoire. « Comme tu dis ! Et c'est vrai, je m'attendais à pire. » Enfin, il disait ça sur le coup... Mais le champagne aidait bien, hein ? Il en aurait presque oublié qu'il y a à peine un quart d'heure, il avait limite envie de se jeter par dessus bord. « Pour fêter ça, champagne ? » propose le photographe, enjoué, espérant ne pas essuyer un refus de son acolyte.

Un petit coup de coude lui est donné, en même temps qu'une petite vanne. June termine son verre, avant de rire doucement. « A ce stade là, je pense que ça sera plus du brossage de dents. » taquine t-il à son tour. « Je déconne, va. C'était mieux que ce que je pensais. » Et ouais, il avait même pas honte de le dire ! Pas sûr qu'il puisse en dire autant le lendemain, mais pour l'heure il disait les choses comme il les pensait !


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 10/11/2013
Notes : 178
Age : 25
Sur le bateau je squatte : Sun Desk


Posté le Dim 17 Aoû - 21:18

La lutte fut longue, mais le gêneur avait déserté, enfin ! Chul Hei commençait pourtant bien à croire qu'il ne partirai jamais ce Jin Sang. Il avait jeté un dernier regard déçu sur l'homme tandis qu'il s'éloignait. Un morceau de choix qu'il ne pourrai pas goûter, quel gâchis. Ah, l'amitié et ses sacrifices ! C'est donc avec deux nouvelles flûtes que les jeunes hommes fêtaient leur victoire de ce soir. Une victoire amplement mérité au vu des efforts qui avaient du être fait, particulièrement du côté du photographe. Levant son verre, ce dernier prit la parole d'un ton enjoué, un peu trop même. Jun Woo était il complètement sobre ? Le Don Juan commençait à en douter. « Comme tu dis ! Et c'est vrai, je m'attendais à pire. » . Il ne disait pas cela il y a quelques minutes, étrange... « Pour fêter ça, champagne ? » . Chul Hei attrapa deux flûtes et leva la sienne. «  On aurait tort de s'en priver ! ». Le ton était à présent détendu et les plaisanteries allaient bon train, ce qui était au goût du styliste qui avait manqué de sauter par dessus bord tandis que son ami s'enfonçait dans sa gêne. Ah ah, il auraient été deux à l'eau comme ça.  « À ce stade là, je pense que ce sera plus du brossages de dents. » . Chul Hei souri et décocha un autre petit dde coude «  Eyh ! Mais si tu veux on pourra demander aux femmes de ménage si elles n'ont pas un karcher qui traîne. Je t'aurais bien prêté le mien mais...il est dans ma remise à Paris ah ah. » .  Très peu de temps après, Jun Woo ajouta néanmoins. «  Je déconne, va. C'était mieux que ce que je pensais. » . Le styliste commença à rire légèrement avant de se figer et de manquer de recracher le contenu de son verre. Wait a minute ! Mieux qu'il pensait ? C'était officiel le photographe avait bel et bien un coup dans le nez. Chul Hei lui servit alors son plus beau sourire et déclara « Quand je te disais que j'embrassais bien, méfie-toi June on commence comme ça  et ….. La bouche du styliste révélant un sourire carnassier au même moment avant qu'il ne tapote le dos de son vis-à-vis en se protégeant le visage. J'ai rien dit ! En même temps...c'était tentant. »

Quelques flûtes de champagne plus tard, et la soirée se vidant peu à peu y aidant , le Don Juan proposa «  Et si on se rentrait dans ma cabine pour l'after ? J'ai une petite merveille dans mon mini bar, tu va voir on va décoller en deux temps trois mouvement avec ça.  C'est produit par un artisan Français, une bonne fée verte et on oubliera rapidement le fiasco qu'a été cette soirée !». Il ne laissa pas le temps au photographe de rétorquer qu'il l'attrapa par les épaules et le fit quitter tous deux le hall du restaurant ne se doutant pas qu'il allait regretter ses paroles d'ici quelques heures...

Quelques minutes et  frayeurs plus tard, les deux acolytes ayant déjà légèrement le vent dans les voiles ou quelque verres dans le nez, les voilà arrivés à bon port. Le meilleur, c'est qu'ils étaient en un morceau ! Fort n'est-ce pas ? Enfin, il y en avait un qui risquait de les ramasser le lendemain à son réveil après ses remarques grivoises à l'encontre de son meilleur ami.  Enfin bon qui se plaindrait de s'entendre dire qu'il avait «  le cul ferme et bien dessiné » hein ? Pas Chul Hei en tous cas . C'est qu'il l'appréciait le Jun Woo alcoolisé, il était bien plus honnête avec lui-même. Ah, les bi refoulés, une véritable plaie pour les faire sortir du placard. Pour sûr qu'il y en aurait un qui regrettera ses dires au saut du lit. Mais pour le moment les deux compères étaient installés dans le canapé du styliste en sirotant leurs verres aux contenants à la verte robe. Certes la fée verte ou absinthe était un breuvage délicieux, mais aussi perfide qu'un verre de rhum sucré qui vous menait doucement vers les rives de l'ivresse avancée. Le breuvage sembla fort au goût des deux acolytes qui s'autorisèrent un deuxième, le troisième, lui, allait déjà avoir plus de mal à passer...

La suite des aventures des deux acolytes alcoolisés c'est par ICI

_________________

Heartbreaker
Don't get too close....It's dark inside, it's where my demons hide.
 



 

El moustico enflamado ft June

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» June Anderson
» recherche tee-shirt et album alice and june d'indochine
» Valerie June
» Sylvie Valayre
» Amy Beach