RSS

RSS



 

 

 Il est temps pour toi d'apprendre des choses...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

avatar




Posté le Jeu 19 Déc - 18:39


Je savais qu'il fallait que nous parlions en face à face un jour, et hélas je ne pouvais retarder davantage l'échéance. Assise sur le bar près de la piscine, je tapotais nerveusement le bois vernis du bout de mes ongles impeccables, serrant les doigts de l'autre main autour de mon verre de jus de pommes. J'avais laissé mon cher fils avec Damian, pour donner rendez-vous à mon ancien partenaire. Et en le voyant arriver, je soupirai longuement pour m'insuffler du courage : cette confrontation n'allait pas être de tout repos.


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 301
Sur le bateau je squatte : ma cabine ou celle de Eunnie ♥


Posté le Jeu 19 Déc - 18:51


Elle m'avait donné rendez vous sur son lieu de travail, elle voulait qu'on parle. A vrai dire j'en avais pas tellement envie, moi je ne voulais que l'aimer. Mais elle n'avait réussi qu'à me briser le coeur. Nous voilà 3 ans après, j'apprends déjà que j'ai un gosse et en plus elle s'est recasée. Je suis dans le flou le plus total et chaque fois qu'on se parle je m'énerve. Il fallait que je reste calme aujourd'hui, elle m'avait promis des explications. Nous verrons bien. Je la saluais après mettre assis sur le tabouret haut du bar. "Yoh... Je suis venu tu vois. Alors parlons."

_________________
Let me love you again
Formidable. Tu étais formidable. J'étais fort minable


Invité

avatar




Posté le Jeu 19 Déc - 18:58


Il n'avait pas été là dans ces moments où je m'étais effondrée, ni dans ceux où j'avais été au plus mal au point d'en pleurer jour et nuit et ne plus sortir. Et si cela avait été ma faute totale, je l'en ai toujours blâmé. Il me fallait un responsable autre que ma personne. Et parce qu'avec lui je pouvais me permettre d'afficher cette image hautaine qui me manquait autant que je la haïssais, je relevai le menton, fière et droite, la voix cinglante. « Bois d'abord, je ne compte pas être la seule avec un verre en main. » C'était un ordre, j'étais glaciale, et mes talons heurtaient nerveusement le sol dans un rythme précipité comme pour évacuer mon stress.


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 301
Sur le bateau je squatte : ma cabine ou celle de Eunnie ♥


Posté le Jeu 19 Déc - 19:11


Je regardais le verre qu'elle me tendait. Du jus de fruit, je ne bois pas de ça! Sert moi plutôt une vodka! Rien qu'au bruit dégagé par les talons de Eunnie je savais qu'elle était stressée je la connaissais mieux que personne. Bien qu'elle m'ait quitté je l'aime par dessus tout et encore plus maintenant que je sais qu'elle m'a donné un enfant. Elle m'a fait dériver plus qu'autre chose vers mes vieux démons mais je ne pouvais y résister. Son regard, sa bouche, son parfum tout était enivrant en elle. Alors qu'as-tu à me dire pour m'avoir déranger?

_________________
Let me love you again
Formidable. Tu étais formidable. J'étais fort minable


Invité

avatar




Posté le Jeu 19 Déc - 19:30


J'ignore si j'avais mûri, en tous les cas je m'étais assagie par force et non par envie. Je suis maman et c'est un grand travail, mais voilà, avec cet homme, avec Kiyoshi Hanabusa, c'était un bond dans le passé conséquent, un retour aux sources, un retour à l'enfance. Je tapai sur son épaule avec peu de force et esquissai une moue boudeuse, le regard brillant : j'étais aussi heureuse que stressée et agacée de le voir. « YAH apprend à parler aux femmes idiot ! Eun Bin-sshi ne dérange jamais, elle te fait l'honneur de sa présence ! » Je repris le verre de jus de pommes pour le descendre d'une gorgée avant de reprendre : « Je ne te servirais pas, ivrogne. Bon, je suppose que tu as sans doutes des questions, sur Aido ou sur..cet homme nee ? »


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 301
Sur le bateau je squatte : ma cabine ou celle de Eunnie ♥


Posté le Jeu 19 Déc - 19:38


Je lui souris faiblement lorsqu'elle me touchait l'épaule. Cela n'avait pas changer toujours à me dire comment répondre ou traiter une jeune femme. J'étais toujours impoli peu importe le nombre d'année qui avait passé je le resterais. Et elle toujours à se comporter comme une princesse! Pourtant elle était barman et je me demandais comment elle avait pu en arriver là. Oui j'ai besoin que tu m'expliques, je suis dans l'incompréhension la plus totale! Pourquoi tu m'as quitté et ne pas m'avoir dit que tu attendais un enfant. Je désirais cela plus que tout au monde et tu le savais.... On verra pour l'homme après. 

_________________
Let me love you again
Formidable. Tu étais formidable. J'étais fort minable


Invité

avatar




Posté le Jeu 19 Déc - 19:46


Yaah... Il entrait dans le vif du sujet si vite que j'en regrettais presque de ne pas avoir retardé l'échéance en le lui servant, ce verre. Je fixai mes ongles manucurés à la perfection avec intérêt puis haussai les épaules et vrillai mon regard dans le sien, dure. Être aussi froide et inaccessible me permettait de tenir le coup et solidifier la façade pour éviter qu'elle n'éclate en morceaux.« Je t'ai quitté parce que j'étais réaliste. Tu étais un rêve d'adolescente, on était sur un bateau, et que ce serait-il passé après ? On aurait fait un nombre de promesses incalculables puis nous serions retournés à nos vies, chacun de notre côté ? Je comptais avorter. Mais l'enfant n'y était pour rien, il était là par une stupide erreur de notre part, c'est ce que j'ai réalisé, alors j'ai gardé Aido. »


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 301
Sur le bateau je squatte : ma cabine ou celle de Eunnie ♥


Posté le Jeu 19 Déc - 20:20


Encore une fois elle ne m'épargnait rien. Toujours aussi dure avec moi... Pourtant je lui avais bien fait comprendre quand on était ensemble que je ne voulais qu'elle et que c'était avec elle que je voulais passer ma vie, bateau ou non. Et tu as été assez égoïste pour m'éloigner de mon fils? Enfin j'aurais bien aimé savoir que j'étais père cela aurait modifié certaines choses... . Puis tu sais que pour moi avoir un enfant n'est pas une erreur, qu'est ce que je rêve d'avoir enfin une famille! Maintenant j'ai un fils et je compte bien faire parti de sa vie que tu sois d'accord ou non. Les larmes commençaient à lui monter aux yeux mais il ne la laisserai pas gagner si facilement. Bref pourquoi une princesse travaille? Papa et maman t'ont puni?

_________________
Let me love you again
Formidable. Tu étais formidable. J'étais fort minable


Invité

avatar




Posté le Jeu 19 Déc - 21:07


Je fronçai les sourcils alors que ma bouche se tordait en une moue affreusement irritée. Je detestais chacun des mots qu'il prononçait et le lui faisait savoir par la hargne que je mettais à le dévisager. « Figure toi qu'il y a des choses qui changent, on ne peut pas vivre dans un monde d'illusions toute sa vie. Un jour où l'autre il faut reprendre contact avec la réalité et commencer à se salir les mains ! » Je me moquais bien d'être entendue. Après tout, Eun Bin n'a jamais eu cette notion de la discrétion, non ? Je hurlais, debout, les deux mains à plat sur le bois : « Je ne peux pas te refuser le droit de voir notre fils, mais je me réserve celui de te contrôler ! j'ai entendu dire que tu n'étais pas des plus saints, et j'ai un droit de regard sur la vie de mon fils, je refuse de te laisser seul avec lui ! Moi ou lui on sera là pour te reprendre, c'est aussi son fils quelque part ! »


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 301
Sur le bateau je squatte : ma cabine ou celle de Eunnie ♥


Posté le Jeu 19 Déc - 21:29


J'avais marqué un point vu la tête qu'elle faisait. Elle se salir les mains j'y croyais pas un instant si elle faisait cela il devait y avoir une bonne raison. Et je la ferais céder un jour ou l'autre. Cependant elle me remis à ma place en un instant. Oui j'étais retombé dans la drogue, l'alcool mais jusqu'à maintenant en plus je m'auto-détruisais petit à petit en me scarifiant toujours plus et toujours plus profond. Enfin depuis que j'avais un fils j'essayais de réduire petit à petit. Oui peut être mais t'y es pas pour rien dans mon état... enfin je vais pas faire pleurer les chaumières suis adulte et j'assume mes actes. Mais je ferais tout ce qui est nécessaire pour voir Aido et je m'améliorerai quoiqu'il arrive! Je tirais quand même sur mes manches pour qu'elle ne voit rien des dégâts que j'avais fait. Je la regardais avec insistance et n'aimais pas qu'elle parle de cet autre homme que j'avais déjà croisé. Alors comme ça tu m'as remplacé?


_________________
Let me love you again
Formidable. Tu étais formidable. J'étais fort minable


Invité

avatar




Posté le Jeu 19 Déc - 21:32


J'attrapais son poignet avec force pour remonter sa manche rapidement, celles qu'il venait de baisser, afin de poser mon doigt avec légereté sur une des plaies. Et il appelait ça une reprise en main.. Mon air indiquait mon mécontentement, mais je me radoucis en pensant à cet autre qui partageait ma vie depuis bien longtemps, et me plus dans le rôle de la méchante, me plus à le faire souffrir autant que j'avais souffert de cette rupture. « Je ne t'ai pas remplacé. On peut même dire que c'est toi qui l'a remplacé longtemps. Il a toujours été là, toujours été mon premier choix, on a grandit ensemble et je ne peux vivre sans lui, j'ose espérer que c'est réciproque. Vois-tu ? Tu n'es rien à côté. D'autant plus qu'il est en tous points plus charismatique, plus élégant et plus jeune. » Qu'il était jouissif de faire mal là où on le pouvait, quitte à divulguer quelques fausses informations.


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 301
Sur le bateau je squatte : ma cabine ou celle de Eunnie ♥


Posté le Ven 20 Déc - 10:04


Pourquoi faisait-elle ça? Pour me montrer à quel point j'étais pitoyable? Pas la peine je le savais déjà... Je tirais sur mon bras pour le récupérer Arrête ça, je me fais assez mal tout seul pour que t'en rajoutes. La voilà maintenant à me parler de cet autre mec avec un sourire sadique, détaillant bien que c'est moi qui l'avait remplacé et non l'inverse. Donc elle était avec lui pendant tout ce temps... . Pourquoi tu me dis tout ça? Tu crois qu'il reste quelque chose à briser? Tout ce que tu me dis ça m'est égal maintenant je te parlerai juste pour Aido, me demander toute ma vie ce que j'ai bien pu te faire j'ai donné, je tourne la page pour lui.

_________________
Let me love you again
Formidable. Tu étais formidable. J'étais fort minable


Invité

avatar




Posté le Ven 20 Déc - 20:20


J'ignorais s'il fallait que je sois sincère ou non car quand bien même je déballais ces ignominies les unes après les autres, quelque chose me torturait le coeur et le pinçait délicatement pour me faire souffrir. Je me mordis la lèvre en songeant que le plus dérangeant était que tous ici pouvaient m'entendre, et que mes avoeux ne resteraient pas silencieux. « Si tu veux avoir un espoir de voir Aido, commence par faire ce que je dis : lève toi et suit-moi. » Froid, glacial même, mais je comptais simplement le trainer jusqu'à ma suite pour parler concrètement, en face à face, et je lui indiquai d'ailleurs ma bonne fois par un micro-sourire que j'étais pourtant sure qu'il saurait discerner. Il me connaissait par coeur.


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 301
Sur le bateau je squatte : ma cabine ou celle de Eunnie ♥


Posté le Ven 20 Déc - 21:46


Faire ce qu'elle dit :/ hum après tout si c'était pour Aido je ferais n'importe quoi. Je hochais la tête. Tout ce que tu veux pour notre fils. Je me levais à ses paroles elle me souriait faiblement, qu'est ce qui pouvait bien la préoccupait pour m'inviter dans sa cabine? Gens ou pas gens à l'époque rien ne l'aurait empêcher de parler. Allons y alors... . Je ne savais même plus quoi lui dire nos rapports ayant changé de tout au tout. Je la regardais sur ses talons avançant cela n'avait pas changé, toujours des chaussures avec un minimum de 10 cm de talons. Cela me fit sourire un bref instant sans qu'elle s'en rende compte. Elle est si loin que ça ta cabine?

_________________
Let me love you again
Formidable. Tu étais formidable. J'étais fort minable


Invité

avatar




Posté le Ven 20 Déc - 21:52


clac, clac, clac.. claquement incessant de mes talons sur un sol impeccable, clac clac, des pas à la hauteur des siens, perchée sur mes échasses, clac clac, les carreaux du parterre qui défilent jusqu'à ma cabine. Je me borne à garder le silence mais parfois j'osai faire signe de vie en lui souriant discrètement ou en frôlant sa main. C'était étrange parce que tout mon coeur et mon ame criaient de ne pas me comporter ainsi, mais mon corps refusait d'obéir et semblait se retrouver entiché d'habitudes à ses côtés. Je répondis par un hochement de tête puis une fois arrivés, je poussai la porte tout juste déverrouillée. Autrefois j'avais une suite luxieuse, aujourd'hui c'est une chambre que je partage avec quelqu'un fort heureusement en service à l'instant. Je l'invite à s'asseoir et croise les bras, angoissée : « Il y a énormément de choses que j'ai besoin de te dire, et personne là bas ne doit savoir, encore moins mes collègues. »


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 301
Sur le bateau je squatte : ma cabine ou celle de Eunnie ♥


Posté le Ven 20 Déc - 22:22


Pourquoi se comportait-elle comme ça? Me sourire, me frôler doucement alors que 10 min avant elle m'insultait presque. C'est vrai que je l'aime par dessus tout mais quand on est que tous les deux je la retrouvais comme avant. Nous voilà donc arrivés sur les lieux et oh mon dieu c'est tout petit là-dedans et en plus il ya un autre lit! T'arrives à vivre ici ???? Je scrutais tout autour de moi et pris une photo d'Aido. Je peux en avoir une s'il te plaît? Sinon vas y je t'écoute. Tu peux ou pouvais tout me dire à l'époque...

_________________
Let me love you again
Formidable. Tu étais formidable. J'étais fort minable


Invité

avatar




Posté le Ven 20 Déc - 22:26


Je pris une grande inspiration et m'assis sur mon lit, ouvrant le tiroir de ma table de chevet pour fouiller dans les quelques photos. Par égoisme, je saisis la moins réussie afin de conserver les autres, et tendis à Kiyoshi une photographie de l'enfant, avec un maigre sourire. Puis je baissai les yeux et me mordis la lèvre inférieure : ainsi, à l'abris dans ma bulle, je pouvais me montrer en position de faiblesse. Je redressai le menton et désignai la salle d'un vague mouvement de main : « Tout a changé Kiyoshi. Tout. Pour commencer.. Comme tu peux le voir , la question n'est pas de savoir si j'arrive à vivre ici, mais plutôt si j'arriverais à vivre ailleurs. C'est la seule chose que je puisse payer avec la certitude de pouvoir offrir un Noël à Aido.. Il était dur d'avouer à quelqu'un qui nous a connu au summum de sa richesse que tout avait basculé.


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 301
Sur le bateau je squatte : ma cabine ou celle de Eunnie ♥


Posté le Ven 20 Déc - 23:07


La voir comme ça me brisait le coeur. Je savais qu'elle cachait quelque chose. Je pris la photo de Aido que je glissais dans mon portefeuille, oui ça faisait cliché mais tant pis :/ je devais rattraper 3 ans. Je souriais et la remerciais enfin on était normaux. On se comportait en gens civilisés. Je m'asseyais près d'elle et elle se livra enfin. Elle pauvre? Ce n'était pas possible! Encore une fois avait-elle si peu d'estime en moi pour ne pas me le dire? Elle et sa fierté je vous jure... . Et c'est pour ça que tu m'as quitté dit? la vérité! Lim Eun Bin je te connais par coeur met ta fierté de coté je vais être furieux! Mon visage devenait tout rouge de colère bien que j'essayais de maîtriser mes émotions. J'aurais pu t'aider ... .

_________________
Let me love you again
Formidable. Tu étais formidable. J'étais fort minable


Invité

avatar




Posté le Ven 20 Déc - 23:11


Voilà pourquoi je ne disais jamais rien à personne : je lui livrais quelque chose de douloureux et le voilà qui se mettait en colère plutôt que de compatir. Et comme par auto-défense, je relevai mon regard vers lui pour le défier, hargneuse. « T'aurais pu m'aider ? Mais tu crois que l'argent fait tout ? Je suis très heureuse aujourd'hui, et pourtant je n'ai pas un centième de ce que tu prétends avoir. On a pas besoin de ton aide. » Je lui crachai presque dessus par mes mots. Il avait tant d'argent que ça ? Puis je ricanai avec amertume. C'était la vérité, la vérité c'est que j'avais eu peur. Et que j'étais trop fière pour le dire. Je me murai dans mon silence, butée.


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 301
Sur le bateau je squatte : ma cabine ou celle de Eunnie ♥


Posté le Ven 20 Déc - 23:20


Qu'est-ce que je fais là si t'as pas besoin de moi? Enfin je savais qu'elle voulait juste m'expliquer mais plus je l'entendais et moins je comprenais. En quoi cette situation l'avait empêché de vivre avec moi et d'élever notre fils ensemble? Je suis pas tombé amoureux d'elle parce qu'elle était riche... De toute façon quoique je fasse quoique je dise c'est toujours ma faute si j'ai bien compris? Je la voyais se refermer sur elle même et la première chose qui me vint à l'esprit était de l'embrasser. Elle n'avait rien vu venir, je déposais mes lèvres sur les siennes toujours aussi douces. Je savais qu'il n'y avait que ça pour la faire réagir. Je restais comme ça la serrant contre moi quelques secondes.

_________________
Let me love you again
Formidable. Tu étais formidable. J'étais fort minable


Invité

avatar




Posté le Ven 20 Déc - 23:25


Il me fallut le temps de réaliser ce qu'il se passait, et le temps aussi de réagir en conséquence. Je relevai le menton avec fierté et le bruit cinglant d'une gifle retentissante rempli la pièce. C'était plus par automatisme qu'autre chose, mais surtout par peur. Peur de retomber dans le piège du passé, de subir tout ça à nouveau, peur de faire mal à Damian si quelque chose se passait, peur. « Tu me prends pour qui ? Je suis pas une de ces salopes que t'as surement l'habitude de mettre dans ton lit, tu m'embrasses pas comme ça. » Les yeux brillants, humides, une boule dans la gorge, j'ignore comment ma voix a pu rester aussi ferme tant de temps. « Je l'aime Kiyoshi. »


Crazy Crazy cool

avatar


Voir le profil de l'utilisateur
A embarqué le : 09/11/2013
Notes : 301
Sur le bateau je squatte : ma cabine ou celle de Eunnie ♥


Posté le Ven 20 Déc - 23:44


Je l'avais mérité en même temps je savais que je devais pas la pousser à bout. Mais sur ce coup là j'avais fait exprès pour jauger ses réactions. Je la dégoutais tant que ça? Pour qui elle me prenait là? Moi j'ai toujours était fidèle même après notre séparation je n'ai couché qu'avec une seule fille et on avait juste besoin de réconfort tous les deux, c'est tout. Alors que elle, elle avait lui. Je relevais mes manches pour lui montrer l'ampleur des dégâts qu'elle seule avait commis. Ce sont les seules salopes que je fréquente désolé de te décevoir je t'accorde elles sont pas belles à voir mais je les ai plutôt dans la peau... . Oui j'étais toujours sarcastique ça ne change pas... . Puis le regarde de la femme que j'aime se changea et je pus entendre les 3 mots qui faisait chavirer mon coeur chaque fois. Pourquoi maintenant? Je croyais que tu étais comblé sans moi??? Beh quoi je peux la torturer un peu aussi. Mais je t'aime aussi Eunnie depuis le début.

_________________
Let me love you again
Formidable. Tu étais formidable. J'étais fort minable



 

Il est temps pour toi d'apprendre des choses...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aide pour apprendre base du piano
» Un Allemand obèse meurt après avoir refusé d'aller au zoo pour une radio
» Pink Floyd : Wish You Were Here (1975)
» Maple Leaf Rag
» Apprendre à jouer du banjo 5 cordes